Roubaix | LeBlog2Roubaix.Com

Vous y verra-t-on ?

La Voix du Nord : « Non, Wim Delvoye ne va pas choquer Roubaix »

Un article paru le 16 novembre 2009 annonçant la première oeuvre d’art contemporain qui sera installée à Roubaix. A lire ici.

Réponse aux ronchons, suite au Clic-Clac, à lire dans la Voix de ce 17 novembre à lire ici.

Actualité Roubaix »

Non, Wim Delvoye ne va pas choquer Roubaix (enfin, ça nous étonnerait)
lundi 16.11.2009, 05:03     – La Voix du Nord

Les travaux ont débuté afin de permettre l’installation de la sculpture de Wim Delvoye.

Dans une précédente édition, nous nous étions interrogés sur la nature de l’oeuvre qui sera installée devant la résidence Latine, boulevard des Nations-Unies, au regard de quelques unes des créations de Wim Delvoye, l’artiste qui l’a réalisée. Il faut dire que ce créateur gantois a beaucoup fait parler de lui, dans le petit monde de l’art contemporain et même au delà, avec Cloaca, sa machine à… « fabriquer du caca », qui a fait le tour de la planète, mais aussi ses porcs et ses dos d’homme tatoués. Fallait-il s’attendre à une sculpture du même acabit, en entrée de ville ? À quelques semaines de l’installation de cette oeuvre, dans le courant du mois de janvier, Art Connexion se veut rassurant.

Association créée il y a une quinzaine d’années, pour soutenir, diffuser et rendre accessible l’art contemporain, Art Connexion est partie prenante dans le programme des Nouveaux commanditaires, qui permet à tout citoyen ou association de passer commande d’une oeuvre. Ce programme, saisi au bond par le comité de quartier de l’Hommelet, est financé par la Fondation de France, au niveau de l’étude de projet, mais aussi, dans le cas qui nous concerne, pour la réalisation de l’oeuvre. Toutefois, la Fondation de France n’intervient pas dans le choix de l’artiste. En fait, c’est Art Connexion qui sert d’intermédiaire, et propose un artiste au commanditaire. « Quand nous avons proposé Wim Delvoye au comité de quartier, ce n’était pas gagné. Il fallait que ça accroche humainement », explique Bruno Dupont, le directeur d’Art connexion. Et ça a accroché, sans doute parce que Wim Delvoye a laissé sommeiller en lui son côté sulfureux et provocateur. De fait, le travail du Gantois ne se résume pas, loin de là, à quelques oeuvres polémiques. « Vous savez, sourit Amanda Crabtree, compagne de route de Bruno Dupont, Wim est comme tout le monde, il a plusieurs facettes. Et puis, ce qui est possible dans un musée ne l’est pas forcément dans un espace public ».

Alors, à quoi ressemblera cette fameuse oeuvre ? Art connexion, bien entendu, veut entretenir le mystère jusqu’à l’installation. On sait juste que Wim Delvoye a travaillé avec le comité de l’Hommelet et ses usagers sur quelque chose qui symbolise les valeurs partagées par toutes les communautés qui composent le quartier, et Roubaix toute entière. Et qu’est-ce qui rassemble plus que les valeurs du vrai sport ? Wim Delvoye a donc détourné une oeuvre antique, avec un humour qui n’a rien d’outré, pour livrer une sculpture qui fera deux mètres de haut (avec son socle), en bronze « tordu », avec le concours d’un fondeur industriel qui travaille pour le secteur automobile… C’est tout ce qu’on vous en dira ! • V. B.


Actualité Roubaix mardi 17.11.2009, 05:03 – La Voix du Nord

Hommelet : Bruno Lestienne répond aux ronchons

Bruno Lestienne, cheville ouvrière du comité de quartier de l’Hommelet a été accusé de n’avoir pas pris l’avis des habitants de la résidence Latine avant d’implanter l’oeuvre de Wim Delevoye boulevard des Nations-Unies (notre édition d’hier). Réplique agacée du mis en cause qui sait bien ce que concertation veut dire… et qui sait aussi que ce sont souvent les gens qui ne proposent rien qui sont les plus virulents : « L’oeuvre de Wim Delvoye dont il est question offre symboliquement aux habitants de Roubaix de commander une vraie oeuvre d’art d’un artiste connu et reconnu, alors que normalement, c’est un domaine réservé, soit à l’institution, soit à des gens fortunés. C’est exceptionnel que des habitants Roubaisiens puissent être à l’origine et acteurs d’une commande de cette qualité ! Les contraintes techniques (la localisation) font qu’elle sera installée à cet endroit permettant par la même occasion, la réfection du petit square face à la résidence Latine. Ce sont des fonds obtenus pour le bien des habitants du quartier et qui, sans notre projet, seraient allés ailleurs. Quoiqu’il en soit, c’est une chance extraordinaire pour les habitants de recevoir cette première oeuvre d’art spécialement conçue pour Roubaix, commandée par le Comité dans l’intérêt général. C’est clairement une valeur ajoutée pour le quartier. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s