Roubaix | LeBlog2Roubaix.Com

Vous y verra-t-on ?

Il y a 20 ans naissait « l’Hestival », festival hip hop des quartiers de Roubaix !

C’était durant l’été 1995, suite à une subvention des Quartiers d’été, du Conseil Régional Nord Pas de Calais, alors présidé par Marie-Christine Blandin. Avec à peine 10.000 francs, l’équipe du comité de quartier de l’Hommelet avait posé les bases de ce qui deviendrait un vrai festival culturel, populaire, et participatif au coeur des quartiers !

Ils avaient 10, 15 ou 20 ans, en 1995 : les jeunes découvraient le premier Hestival, soit 10h de hip hop non stop, de joies, de fêtes, en plein air, en pleine ville !

L’idée en était venue de discussions avec les jeunes de quartiers de Roubaix : ça manquait cruellement d’expression rap dans nos contrées ! Pas si simple à concrétiser cependant : aux premières annonces, on nous avait prédit émeutes, bastons, incendies. Imaginez, créer un festival de musiques dites urbaines en plein Roubaix ! Ce fut, durant cinq éditions, tout l’inverse : la joie de faire ensemble, de partager, de faire bouger la ville ! Bref, construire la ville par le biais d’un festival de musiques urbaines n’était pas si idiot.

Nous avions voulu en faire un « Woodstock rap » (le concert historique datait d’un 15 août) sur ce qu’on appelait alors « la friche Phildar », là même où se tenait le siège social officiel des pelotes de laine, terrain de 4 hectares depuis devenu le parc du Nouveau Monde.

Pour cette première édition, on avait mis tout le budget dans du matos de scène et recruté des groupes locaux de danse ou chant (la plupart étaient venus gratuitement). On a par exemple programmé New Dance Street, qui voyait les premières scènes du Roubaisien Brahim Bouchelaghem, ou encore Nouvelle Ecole West Side (alias Theo et M.O.H, Mohamed Ider, devenu chorégraphe). On se souvient aussi des lillois Sampleur et Sans Reproche, de MC Associés (Solda et DJ Kéo), de Ragga Black Posse, des jeunes de Dance Of Dream (Alma), de Sirfem, de M.S.Raï (c’était aussi les seuls concerts raï en pleine air du coin !) et de Mékong.

grafitis

Sur le mur de la « friche Phildar », face à la rue du Fort, un graffiti « I’m BadMan », l’homme laid (jeu de mot !) signé d’un mystérieux No8Do. Mais qui a donc bien pu graffé là ?

Le groupe en tête d’affiche était A- Free-K qui sortait cet été là : « Le Tempo » (à écouter ci-dessous).  C’était rap mais aussi pop. A-Free-K, groupe du Nord, avait connu un autre succès, à l’époque de la prévention Sida : « Sans préservatif, il faut paniquer« .

La longue journée de concerts du mardi 15 aout 1995 s’était terminée après minuit par les groupes de raï, dans une fête inédite à Roubaix en plein été. Une joie spontanée, beaucoup de fraternité, une envie de s’amuser tous ensemble, dans les quartiers Nord, ont fait de cet événement une première. Je me souviens, le service Animation de la Ville de Roubaix, nous avait même apporté des fleurs le lendemain matin, sans doute séduit par l’accueil des bénévoles. Nous avions aussi prévu au programme un thé dansant pour les personnes agées de la Résidence du Nouveau Monde qui nous servait de loges !

Nous ne savions pas, à l’époque, qu’on partait pour 5 années d’organisation de ce festival, issu des habitants, programmé par les jeunes, que nous communiquerions dans des medias nationaux (MCM, Radikal, l’Affiche…), qu’on verrait le meilleur (20 000 personnes présentes en 94, des bus venus de partout notamment de Marseille !) mais aussi le pire (une journée gâchée par une pluie torrentielle en 99 qui a finalement plombé l’organisation). Nous n’avions pas su le recommencer en 2001 ni après, même si, à chaque campagne des municipales depuis, immanquablement, promis (mais pas juré) : on nous donnerait les moyens de le faire renaître un jour…

Ce fut cependant une expérience incroyable de partage culturel non élitiste (certains nous qualifiait même de « vrai festival pour les roubaisiens ») et un fabuleux outil d’implication des gens dans leurs quartiers puisqu’il a donné, au fond, une histoire aux fondations du parc du Nouveau Monde, fort fréquenté depuis.

Pour plus d’infos, voir :

Atelier de co-création place Audenaerde (et les propositions des habitants)

propositions pour la place Audenaerde

Dans le cadre de la concertation en vue des travaux de réfection de la place Audenaerde, vendredi 10 juillet s’est organisé un « atelier de co-création » avec les habitants et les architectes-paysagistes de la mairie de Roubaix. Longtemps annoncés, les travaux pourraient se faire sans doute, probablement, d’ici un an (et peut-être même avant). La prochaine étape sera la présentation des propositions dessinées aux habitants.

consultation place audenaerde, roubaix

Pendant cette rencontre, les habitants, jeunes, très jeunes et adultes, ont pu donner leurs points de vue et leurs idées sur l’avenir de cette place. Cela fait suite à d’autres étapes dans le passé et s’inscrit dans la volonté de faire du projet avec l’avis des riverains. La structure de jeunes, rue Lacroix, a spontanément offert des pâtisseries aux participants !

place Audenaerde (juillet 2015)

Place à un nouveau projet !

Parmi les points discutés, on citera notamment :
– garder ou non le parking actuel (ou répartir les stationnements partout)
– garder ou non la péniche (une vraie péniche y est… échouée)
– des jeux pour petits ?
– des barres à traction pour se faire des muscles comme dans le clip de Gradur ?

Quoiqu’il en soit, le besoin le plus vivement exprimé est celui d’un retour à la tranquillité.

• Voir les autres photos sur notre album flickR,
• Téléchargez la synthèse des contributions du 20 juillet 2015, rédigée par Sophie.

Voir aussi :
Co-construction : Rendez-vous place Audenaerde, ce vendredi 10 juillet 2015 !
Il y a 20 ans, la place Audenaerde faisait déjà débat,
[invitation] Imaginez, dessinez, décrivez la FUTURE place Audenaerde à Roubaix !
A nous d’imaginer la future place Audenaerde (première réunion, aout 2014)
–  le Maire visite la place Audenaerde (2012)
Pour la future place Audenaerde, ça sera participatif… (2013)
#804 En attente du réaménagement de la place Audenaerde (vidéo, 2013)

#904 Lena Deluxe, l’interview 2015 : « l’album est au delà de mes espérances »

Nous retrouvons Lena Deluxe quelques 7 années notre première interview d’elle à l’ARA. Cette fois-ci c’est à la Condition Publique, dans le quartier du Pile, juste avant son concert sur la Grand-Place de Roubaix, pendant la Fête de la Musique. Elle nous parle de son disque tout juste sorti dans les bacs et sur internet, de ses influences « flower power », son travail avec le producteur Henry Hirsch, de son attachement à Roubaix, et du travail réalisé avec les centres sociaux spécialement pour le 20 juin, une chorale qu’elle dirige avec des Roubaisiens (extraits dans la vidéo).

Son sublime album (à écouter en boucle) s’appelle « Mirror for Heroes » et disponible dans les bons disquaires de la Métropole (notamment sur Lille et V2).
Plus d’infos sur http://www.lenadeluxe.fr/

Voir aussi :

#899 Lena Deluxe : « Nowhere to go » extrait live à la Fête de la Musique,
#901eme vidéo : Lena Deluxe nous parle de Roubaix,

Lena Deluxe, nos photos de l’interview 2015,
#379 Lena Deluxe, une roubaisienne rock’n’roll (video de 2008),
– 
Lena Deluxe, le nouveau souffle du rock français (2008),

Lena Deluxe 2015, nos photos

Nous avons interviewé Lena Deluxe, site officiel lors de son passage lors de la Fête de la Musique. La vidéo n’est pas encore montée mais nos photos sont à voir sur Lena Deluxe, sur FlickR.

Voir aussi :
#901 : Lena Deluxe parle de Roubaix (teaser)
#899 Lena Deluxe : « Nowhere to go » extrait live à la Fête de la Musique.

Co-construction : Rendez-vous place Audenaerde, ce vendredi 10 juillet 2015 !

place Audenaerde

Le comité de pilotage, initié par le Comité de quartier de l’Hommelet, avec l’aide de la mairie des quartiers Nord, vous invite à la prochaine rencontre de concertation à propos de la place Audenaerde. Il y aura des élus municipaux ainsi que les architectes et paysagistes de la Mairie de Roubaix. Rendez-vous sur la place même entre 14h et 16h ! Téléchargez le flyer (1 Mo).

Voir aussi :
Il y a 20 ans, la place Audenaerde faisait déjà débat,
[invitation] Imaginez, dessinez, décrivez la FUTURE place Audenaerde à Roubaix !
A nous d’imaginer la future place Audenaerde (première réunion, aout 2014)
–  le Maire visite la place Audenaerde (2012)
Pour la future place Audenaerde, ça sera participatif… (2013)
#804 En attente du réaménagement de la place Audenaerde (vidéo, 2013)

Demain samedi, c’est Socopira ! Voici le programme !

Sous-titrée « Design moi un tiers lieu », la manifestation dédiée à l’innovation sociale, à entrepreneuriat et au monde associatif se tient demain samedi 27 juin 2015. Voici le programme.

TENUE DES STANDS : de 11 h à 18 h 30 (possibilité 20 h)

10 h – 10 h 30 : Accueil des exposants
11 h : ouverture des stands
11 h 30 : 1ère réunion publique

INTERVENTIONS
14 h : Le financement participatif par MyMoney Help.fr – salle 1ère étage
15 h : Imaginons Roubaix et le Blog2Roubaix : présentation des médias citoyens – salle 1ère étage
16 h : Intervention de l’AMAP : Les AMAP en Nord Pas-de-Calais – salle 1ère étage. Pour une AMAP à Roubaix ?
17 h : mini ateliers porteurs échanges entre acteurs (Elsa pour le Fashion truck, El hadji pour son spectacle de contes)
18 h : 2ème réunion publique collaborative

Plus d’infos sur la page Facebook de Socopira. et sur le site web.

#901eme vidéo : Lena Deluxe nous parle de Roubaix

Voici en quelque sorte un « teaser » de notre interview à venir bientôt : un extrait de notre rencontre avec Lena Deluxe avant son concert à la Fête de la Musique, Grand Place. Elle évoque Roubaix !

#899 Lena Deluxe : « Nowhere to go » extrait live à la Fête de la Musique.

France Inter : « L’épuisement du politique » (Service Public, Guillaume Erner)

Copie_ecran 2015-06-22 à 22.24.53Raphaelle Mantoux est venue vendredi à Roubaix pour illustrer le sujet du jour : « l’épuisement du politique » ou 10 ans d’évolution de la société française vers l’abstention, de l’émission Service Public, présenté par Guillaume Erner, avec comme invités Apolline de Malherbe, éditorialiste politique à BFM, auteur du livre « Politique cherche audimat désespérément » (Albin Michel) et Michel Winock, historien spécialiste de la République française, professeur à Sciences Po, spécialiste de l’histoire contemporaine, des mouvements intellectuels, de l’antisémitisme et du nationalisme en France.

Après avoir présenté les actions du Comité de quartier de l’Hommelet dont celle de « Je pense donc je vote« , nous sommes allés au marché place de la Nation où des habitants ont répondu aux questions de la journaliste.

Précisons que les actions décrites de l’association sont avant tout collectives (cf. les dires des invités) ! La présence du paon, et autres fournisseurs de sons plutôt inhabituels en milieu urbain — qui ont réjoui l’intervieweuse — fait partie d’un projet d’éducation populaire lié à la biodiversité par des pratiques de jardinage bio, de récolte de miel, en complémentarité avec un espace de formation à l’internet, une fabrique de vidéos citoyennes, bref un lieu de participations à diverses facettes, comme le sont les comités de quartier à Roubaix.

Pour écouter l’émission complète, cliquez sur l’image ci-dessus ou allez sur le site de France Inter.

Ecoutez aussi d’autres interviews radio.

#899 Lena Deluxe : « Nowhere to go » extrait live à la Fête de la Musique.

« Mon premier album n’est pas en vente à Roubaix, c’est nul ! » dit la chanteuse Roubaisienne qui vient de sortir « Mirror For Heroes » en vente chez des disquaires à Lille, Villeneuve d’Ascq, Roissy, Paris, ou encore Arcueil.

Mais pas à Roubaix et c’est bien dommage*. Heureusement il y a Itunes mais allez donc faire dédicacer un morceau sur iPhone !

Pour ceux qui ont loupé la Fête de la Musique ce samedi, voici un extrait brut de la prestation de Lena Deluxe, sur la Grand Place ! Elle y fait référence au Choeur de Roubaix, chorale d’amateurs qu’elle dirigeait pour cette occasion et dont elle nous parle dans l’interview accordée l’après-midi même que nous diffuserons bientôt. Restez à l’écoute !

* en fait, s’il n’y a plus du tout de rayon CD au centre-ville, ça serait en partie à cause de la choure (selon 2 sources) ce qui rend perplexe.

Voir sur le même sujet :
Lena Deluxe en concert gratuit à Roubaix.