Roubaix | LeBlog2Roubaix.Com

Vous y verra-t-on ?

Archives de Catégorie: Paroles d’habitant

Les habitants de l’Hommelet se mobilisent contre la construction de logements quai de Brest

 

les habitants de l'Hommelet fortement mobilisés pour contester le projet de construction

les habitants de l’Hommelet venus nombreux pour contester le projet de construction

La Ville de Roubaix et le bailleur Viologia organisaient ce jeudi 25 septembre, au centre social de l’Hommelet , une réunion publique afin d’informer les riverains de la construction de 37 logements rue Galilée, quai de Brest, en Bordure du Canal.
La salle de réunion du centre social était pleine à craquer. Suite à la distribution d’un tract par le Comité de Quartier de l’Hommelet, les habitants se sont mobilisés en masse pour exprimer leur mécontentement vis à vis d’un programme immobilier pour lequel ils n’ont pas été concertés. En effet, le Plan de Rénovation Urbaine élaboré dans le cadre de l’ANRU (l’Agence Nationale pour la Rénovation ) prévoit que les citoyens soient consultés sur la rénovation de leur quartier. Or pour ce projet les habitants se sont sentis lésés et mis devant le fait accompli ; le permis de construit ayant déjà était déposé. C’est, donc, face aux élus : Daniel Chauvat, délégué du Préfet, Max-André Pick, premier adjoint au Maire, Jean Deroi, Maire adjoint des quartiers Nord, Milouda Ala, adjointe au logement, Philippe Duquesne, conseiller municipale délégué à la Politique de la Ville, qu’ils ont pu exprimer leurs doléances : « Il y a 4 ans le terrain était encore non constructible. Aujourd’hui on dépeuple les Trois Ponts pour densifier les quartiers Nord ! et nos espaces verts et notre bien-être dans tout ça ! ».   D’autres ont reproché à Vilogia de construire du neuf mais de ne pas entretenir son parc de logements anciens. En réponse , le premier adjoint Max-André Pick s’est engagé à rencontrer les riverains de la rue Galilée et à travailler avec eux et le Comité de Quartier, en concertation, sur la préservation d’espaces vert le long du canal.
A l’Hommelet, le Plan de Rénovation Urbaine s’achève, donc, sur une fausse note.

« Je pense donc je vote », sur Public Sénat

Ce jeudi 6 mars 2014, la chaine Public Sénat (relayé par LCP) a diffusé un reportage sur l’abstention à Roubaix, dans le cadre du magazine « le Club des Municipales » animé par Gilles Leclerc. On y montre notre action de lutte contre l’abstention « Je pense donc je vote« , et Arnaud Bousquet, rédacteur en chef de France Bleu Nord, y exhibe d’ailleurs notre logo sur le plateau de l’émission. Il cite aussi notre vidéoblog (LeBlog2Roubaix mis à contribution pour l’opération avec les interviews de Sophie) ainsi que nos cafés citoyens — le prochain étant le 19 mars à partie de 17h jusqu’à … on verra bien !).

Il oublie cependant de citer l’association qui crée, porte l’action / le collectif / le projet, qui est le Comité de quartier de l’Hommelet dont l’origine remonte, rappelons-le, à la dynamique dite « des luttes urbaines de l’Alma-Gare », jadis créés par quelques soixante-huitards hirsutes, que les moins de 20 ans ne peuvent devraient connaitre, et qui pose régulièrement la question de la participation des habitants (l’empowerment, avant) et des formes nouvelles de démocratie au moyen de comités associatifs d’habitants, et de budgets participatifs, notamment. Qui sait, cela donnera-t-il peut-être à nos parlementaires l’envie de décréter des moyens de faire exister des associations comme les notres dans toute la France ! Ceci étant, on est ravis que notre accroche citoyenne circule !

L’émission est à voir en replay sur le site de PublicSénat.

« la Campagne d’Hugo » à Roubaix, sur RMC – Bourdin and Co

Hugo Perrier réalise un tour de France à l’occasion des élections municipales et en fait une rubrique « La campagne d’Hugo » dans l’émission de Jean-Jacques Bourdin « Bourdin & Co » sur RMC. Il était à Roubaix ce lundi et venu assister à nos interviews de candidats dans le cadre de l’opération « Je pense donc je vote » contre l’abstention. Selon lui, Roubaix « berceau des congés payés, de la vente par correspondance ou encore des jardins ouvriers » vit aujourd’hui « une lente agonie« .

A écouter aussi en audio :

Ecouter aussi :
- RMC : les abstentionnistes ont-ils raison ?

Je pense donc je vote : tractage 2013 « Offrez la démocratie » pour l’inscription sur les listes électorales

Voici quelques photos de notre action « Je pense donc je vote » de ce mois de décembre 2013 pour lutter contre l’abstention aux élections à Roubaix, avant celle des élections municipales : la distribution de notre tract « Offrez la démocratie » et des dépliants officiels pour s’inscrire sur les listes électorales.

Une prochaine distribution est programmée, rejoignez-y nous !

Voir aussi :
#852 Vous avez dit « élections » ? au marché de l’Epeule (micro-trottoir)
- #851 Vous avez dit « élections » au marché de l’Alma (micro-trottoir)
- Pour les fêtes, offrez la démocratie 2013 (flyer téléchargeable).

#852 Vous avez dit « élections » ? au marché de l’Alma

Les 23 et 30 mars prochains auront lieu les élections municipales. A cette occasion et dans le cadre de la campagne de lutte contre l’abstention « Je Pense donc Je Vote », nous sommes allés à la rencontre des habitants au marché de l’Alma pour connaître leurs points de vue sur ces futures élections.

Si vous n’êtes pas encore inscrit sur les listes électorales vous pouvez encore le faire jusqu’au 31 décembre 2013 en mairie de Roubaix.

A voir aussi :
Vous avez dit « élections » ? au marché de l’Epeule
– « Je Pense donc Je Vote », la saga

Dans l’attente d’une dératisation massive, place Jean-Baptiste Clément !

place jean baptiste clément

Elle est devenue un peu tristounette, la place Clément, jadis appelée « place de l’abattoir ». Ses habitants sont aujourd’hui particulièrement remontés contre l’invasion de rats et de souris constatés dans presque toutes les maisons riveraines (pétitions à l’appui) et même plus loin ; ils envisageaient même mercredi de faire une manifestation grand place pour se faire entendre ! Sollicités par eux, le Comité de quartier de l’Hommelet a donc transmis aux élus municipaux concernés cette demande pressante. Nord Eclair en a d’ailleurs parlé le lendemain.

Ca tombe bien : la mairie lance justement sa campagne de dératisation semestrielle, du 8 au 26 octobre. D’ailleurs, le Service Communal d’Hygiene et de Santé est disponible pour fournir gratuitement du blé empoisonné et fixer des rendez-vous chez les particuliers pour les dératisations, désinfections, et désinsectisations. Souhaitons qu’il traite en priorité cette partie de Roubaix !

Il est cependant aussi rappeler, dans le communiqué municipal, que jeter de la nourriture, et « déverser des restes alimentaires dans les égouts » (fichtre !) alimentent aussi les rongeurs et les pigeons ! Ce qui ne résout pas le problème de gestion des dépôts clandestins récurrents depuis une dizaine d’années, mais c’est une autre question…

Pour contacter le Service Communal d’Hygiène : 0.800.32.09.71 (du mardi au samedi de 8h à 11h45).

Voir aussi :
- Les parents de l’école Mere Teresa (Cul de Four) se fendent d’une lettre au maire pour la propreté
- #804 en attente du réaménagement de la place Audenaerde (video).

« Cul de Four 2015 : une invitation aux rêves partagés »

Cul de Four 2015

Des habitants du quartier du Cul de Four ont le plaisir de vous convier à leur journée de rêves partagés.

Au programme :
– dans la journée une restitution par le Collectif de l’Union et les étudiantes de l’Institut social de Lille d’une enquête sur les quartiers de l’Union.
– au 135 rue de Flandre, la Ville et la SEM Ville Renouvelée présentent les projets d’aménagement, à débattre,
– en soirée un concert du Bal Taquin dans le cadre de Roubaix Accordéon, place du progrès

La journée est montée par des habitants avec le soutien du comité de quartier et du centre social, avec le soutien du FPH. Derrière, il y a cependant une actuelle revendication forte pour que les immeubles en ruine soient abattus, notamment l’usine de l’ilot Rossine, qualifiée de « dangereuse » par les riverains. Espérons une bonne surprise ce jour-là !

 

#835 L’association Les Amis des Anges menacée d’expulsion

L’association les Amis des Anges installée au 14 boulevard d’Halluin, en plein cœur de l’Union, est menacée d’expulsion au 31 juillet. La cause de ce délogement, la construction du siège de l’entreprise Vinci Construction sur la friche située à côté de la maison de l’association, dont les travaux pourraient endommager la bâtisse déjà vétuste.
Nous avons rencontré Alain Merlin, président des Amis des Anges, qui nous a exposé la situation.

A voir aussi :
A venir, l’interview vidéo d’Alain Merlin des « Amis des Anges »

à venir, l’interview vidéo d’Alain Merlin des « Amis des Anges », une asso de quartier bientot sans local ?

Nous n’avions pas pu honorer son rendez-vous médiatique alors on est allé le voir sur place. Alain Merlin nous a accordé une interview dans laquelle il explique que son association Les Amis des Anges (amicale dont le nom évoque la rue des Anges dans le quartier de l’Alma) risque bien de se retrouver sans local d’ici 15 jours : la mairie de Roubaix lui a en effet signifié la fin de son prêt gratuit de la maison où siègent cette association, le Drum & Bugle Corps, le groupe The Fanatics, le comité des fêtes de la Guinguette (Alma), et la Confrérie Carnavalesque de Roubaix. Des assos qui depuis 25 ans animent Roubaix et ce bout des « quartiers Nord » aux allures un peu triste en attente du fameux nouveau quartier de l’Union et sommées de quitter l’endroit à cause des risques possibles liés aux travaux qui pourraient mettre « en péril la sécurité des occupants » dixit le courrier de la mairie signé André Delville, adjoint au maire.

En l’occurence, il s’agira d’accueillir à la place le groupe Vinci Construction (400-500 salariés, investissement 10 millions d’euros) donc forcément, à coté, une petite association de quartier composée de bénévoles…

Entre les « incitations à déménager » des habitants et des associations, cet « éco » quartier de l’Union représente l’avenir de la zone, certes, « mais à quel prix ?! » nous précise Alain Merlin, plutôt amer et qui refuse pour l’instant de bouger.

Bientôt l’interview en vidéo ! Espérons qu’une solution soit vite trouvée d’ici là.

Alain Merlin, devant son local à gauche, entouré de friches bientôt en travaux

L’association cumule les récompenses et les coupes depuis 25 ans, à Roubaix et ailleurs

D’autres photos sur :