Roubaix | LeBlog2Roubaix.Com

Vous y verra-t-on ?

Archives de Catégorie: Paroles d’habitant

Atelier de co-création place Audenaerde (et les propositions des habitants)

propositions pour la place Audenaerde

Dans le cadre de la concertation en vue des travaux de réfection de la place Audenaerde, vendredi 10 juillet s’est organisé un « atelier de co-création » avec les habitants et les architectes-paysagistes de la mairie de Roubaix. Longtemps annoncés, les travaux pourraient se faire sans doute, probablement, d’ici un an (et peut-être même avant). La prochaine étape sera la présentation des propositions dessinées aux habitants.

consultation place audenaerde, roubaix

Pendant cette rencontre, les habitants, jeunes, très jeunes et adultes, ont pu donner leurs points de vue et leurs idées sur l’avenir de cette place. Cela fait suite à d’autres étapes dans le passé et s’inscrit dans la volonté de faire du projet avec l’avis des riverains. La structure de jeunes, rue Lacroix, a spontanément offert des pâtisseries aux participants !

place Audenaerde (juillet 2015)

Place à un nouveau projet !

Parmi les points discutés, on citera notamment :
– garder ou non le parking actuel (ou répartir les stationnements partout)
– garder ou non la péniche (une vraie péniche y est… échouée)
– des jeux pour petits ?
– des barres à traction pour se faire des muscles comme dans le clip de Gradur ?

Quoiqu’il en soit, le besoin le plus vivement exprimé est celui d’un retour à la tranquillité.

• Voir les autres photos sur notre album flickR,
• Téléchargez la synthèse des contributions du 20 juillet 2015, rédigée par Sophie.

Voir aussi :
Co-construction : Rendez-vous place Audenaerde, ce vendredi 10 juillet 2015 !
Il y a 20 ans, la place Audenaerde faisait déjà débat,
[invitation] Imaginez, dessinez, décrivez la FUTURE place Audenaerde à Roubaix !
A nous d’imaginer la future place Audenaerde (première réunion, aout 2014)
–  le Maire visite la place Audenaerde (2012)
Pour la future place Audenaerde, ça sera participatif… (2013)
#804 En attente du réaménagement de la place Audenaerde (vidéo, 2013)

Co-construction : Rendez-vous place Audenaerde, ce vendredi 10 juillet 2015 !

place Audenaerde

Le comité de pilotage, initié par le Comité de quartier de l’Hommelet, avec l’aide de la mairie des quartiers Nord, vous invite à la prochaine rencontre de concertation à propos de la place Audenaerde. Il y aura des élus municipaux ainsi que les architectes et paysagistes de la Mairie de Roubaix. Rendez-vous sur la place même entre 14h et 16h ! Téléchargez le flyer (1 Mo).

Voir aussi :
Il y a 20 ans, la place Audenaerde faisait déjà débat,
[invitation] Imaginez, dessinez, décrivez la FUTURE place Audenaerde à Roubaix !
A nous d’imaginer la future place Audenaerde (première réunion, aout 2014)
–  le Maire visite la place Audenaerde (2012)
Pour la future place Audenaerde, ça sera participatif… (2013)
#804 En attente du réaménagement de la place Audenaerde (vidéo, 2013)

#903 Les rencontres du Pouvoir d’Agir : entretien avec Antoine Le Pessec de Métropop

Voici notre dernier entretien réalisé aux rencontres du Pouvoir d’Agir, il s’agit d’Antoine Le Pessec, président de l’association Métropop, qui travaille notamment sur la question de la métropolisation et du Grand Paris.

A voir aussi :
Les rencontres du Pouvoir d’Agir, entretien avec Clémence Rique de l’association de Fil en réseaux
Les rencontres du Pouvoir d’Agir, entretien avec Bénédicte Madelin

Rencontre avec le maire de Roubaix : nos doléances en photo.

 Ce mardi 16 juin avait lieu la 5eme des rencontres roubaisiennes initiées par le Maire de Roubaix, Guillaume Delbar à l’école Buffon. Les comités de quartier étaient bien évidemment présents et avaient mobilisé les habitants, plutôt ravis qu’on les écoute. Pour l’Hommelet, nous avions juste avant fait un tour dans le quartier et tweeté en géolocalisent certains endroits qui méritent une attention particulière.

On peut citer par exemple :

Rue Pellart, la friche dite « Masurel » ou comment un projet de commerce devient une décharge privée, a priori polluée, et occasionnant des dégats sur les murs mitoyens

Rue Drouot, ou la « rue gruyère ». Les riverains se sentent délaissés alors que la rue Lacroix voisine a pourtant été refaite et plutôt bien.

Le boulevard de Strasbourg, très souvent congestionné entre 16h et 18h. A quand le retour des sémaphores ?

On citera aussi la demande de signalétique dans la ville du Discobolos de Wim Delvoye (oeuvre d’art commandée par les habitants) le besoin de transformer rue de la Banque le délaissé urbain (jadis décharge publique à ciel ouvert, immeuble dangereux) en parking ; requalifier « l’espace jeu » entre la rue de l’Hommelet et Lacroix ; rue de l’Hommelet, la voirie abimée, l’attente de finition des nouvelles constructions Vilogia ; le besoin de matériel neuf de l’association de Boxing Club (salle Buffon), le cablage « anarchique » rue de la Vigne (au niveau de 10K7 et en face) ; place de la Nation (les gymkhanas, les pavés qui se déchaussent, la plantation d’arbres en attente) ; résidence Latine (du « squattage », nous a-t-on signalé) …

Sophie a pris quelques images de la réunion. Reste à voir si leur qualité (surtout celle de l’audio) permet d’en rendre compte. Restez à l’écoute du Blog2Roubaix donc !

Retrouvez, d’ici là, nos photos du diagnostic en marchant du 16.06.2015, plus celle de la rencontre, dans notre dossier FlickR dédié.

Voir aussi : 
Le Maire de Roubaix visite la place Audenaerde et reçoit les doléances des habitants (2012)
– #804 En attente du réaménagement de la place Audenaerde (vidéo, 2012) 

NE/VDN « Roubaix devrait enfin avoir ses conseils citoyens avant 2016″

Dans un article paru dans la Voix du Nord et dans Nord Eclair de ce mardi, Julien Gilman interroge la mise en place du (des) Conseil(s) Citoyen(s) qui, dans d’autres villes, existeront dès le mois prochain. La raison du « retard » roubaisien : la volonté de ne pas refaire les maladresses des Conseils de quartier (notamment par exemple en les collant aux territoires de mairies de quartier ? D’où l’idée d’un seul conseil transversal en débat) ni de tenir les mêmes discours que l’ancienne majorité !

Mais au fond, la véritable question, au delà de l’aspect formel, n’est-elle pas celle de savoir quoi réellement partager avec les habitants en terme de co-décision ? (car, à la base, c’est quand même cela que dit la loi, même si la volonté des consultations préalables du ministre Lamy était d’aller encore bien plus loin — j’en connais qui crient déjà « à l’anarchie ! » à l’évocation de certains concepts participatifs — mais non !).

Pour participer à la réflexion, n’hésitez pas à contribuer sur http://ImaginonsRoubaix.fr, site mis en place pendant la Fête de l’Internet 2015.

Voir aussi :
#879 Recits de ville, récit de vie (film documentaire sur la démocratie participative à Roubaix).
« quelles capacités d’agir des quartiers populaires » (conférence Mechmache)

Lire la suite

Notre documentaire présenté à Clermont-Ferrand au festival Kinoptimiste !

En 2014, nous avions diffusé lors du 1er Forum Citoyen piloté par le Comité de quartier des Hauts Champs, le documentaire « Récit de vies, récit de villes » que Sophie et Pierre Ghienne avait réalisé à cette occasion, par des interviews au sein des comités de quartier et de personnalités Roubaisiennes. Eh bien, ce film sera projeté samedi, à près de 650,4 km de chez nous, dans le cadre du festival Kinoptimiste organisé par l’Université Populaire du Puy-de-Dôme, à Clermont-Ferrand.

L’invitation vient de Rémy Humeau, président du comité des quartiers de Clermont qui écrit notamment que le film leur est « apparu particulièrement intéressant pour introduire un débat sur la démocratie participative« . La rencontre se tient du 10 au 12 avril 2015*, et se veut un « festival de films documentaires sur les utopies en mouvement et en action« . En voici le programme 2015.

Comme quoi, Roubaix est un exemple en matière de démocratie participative !

(re)voir Récits de vie, récits de ville.

(* pendant ce temps-là, nous organisons la Fête de l’Internet, en mairie de Roubaix, les roubaisiens ont aussi le don d’ubiquité !)

Le Parisien « Départementales : contre l’abstention une lutte pied à pied »

Cette semaine, Pauline Théveniaud accompagnée de Arnaud Dumontier, du quotidien de référence (premier quotidien de France, et à Paris – IdF), le Parisien / Aujourd’hui en France, est venue suivre une de nos actions dans le cadre de « Je pense donc je vote« . Balade dans le quartier (ci dessus, place de la Fosse aux Chênes), café citoyen spécial Comités de quartier sur la question des finances du Département, les vidéos diffusées toute cette semaine.

Lire la suite

NE / VDN : « les candidats sur le Blog2Roubaix » et réactions

Copie_ecran 2015-03-20 à 16.47.40Il y a quelques jours, Bruno Renoul semblait s’émouvoir du fait qu’on ne fasse pas la promotion du Front National dans la campagne des Départementales. C’est vrai que nous ne sommes pas « la presse » et que donc, du coup, on évite soigneusement de promouvoir les idées du FN car notre action « Je pense donc je vote » est justement née d’un Lepen au second tour des présidentielles. Quand leblog2roubaix n’existait pas, et que nous faisions des réunions avec les candidats et les habitants dans le cadre de cette opération de lutte contre l’abstention, nous n’invitions pas le parti d’extrême droite, lequel, semble-t-il aujourd’hui, n’a même plus besoin de faire campagne : « on » s’en charge à sa place, « on » l’annonce déjà grand gagnant, et par le truchement des affirmations répétées en boucle, « on » façonne ainsi l’opinion. Ah, cette banalisation…!

Ce vendredi, la rédaction unique des deux quotidiens de Roubaix trouve notre association « pas très active durant la campagne » .Tiens, prends ça dans les dents.

Eh oui, sachez chers amis, bénévoles, mères de famille, chômeurs, retraités, jeunes pas encore en droit de voter, étudiante en science po stagiaire, habitants des quartiers Nord de Roubaix, et d’ailleurs, bref vous qui avez bien voulu passer quelques heures à cette opération citoyenne, que les journalistes locaux trouvent que vous n’en faites pas assez ! Tout au plus, ils concèdent qu’on a « tout de même » organisé un café citoyen ce jeudi et reconnaissent le travail d’interviews de Sophie (que vous pouvez retrouver ici pour y écouter vos candidats des 2 cantons de Roubaix). Bref, comme si c’était une obligation…

Ailleurs, certains commentateurs, sur les réseaux sociaux, loin d’être des faiseux notoires qualifient les comités de quartier d’outils du « système » (et le mot « totalitaire » n’est pas vraiment bien loin non plus) et prétendent que nous serions des professionnels « subventionnés pour lutter contre l’abstention » comme pour nous faire porter les faiblesses de ce même système. Elle est bien bonne. Cela est évidemment faux (les affiches et flyers sont imprimés sur nos fonds propres) et le choix d’inviter tel ou telle n’est dicté par personne, et encore moins commandé d’en haut — ce qui n’a jamais été le cas en définitive, même si à un moment donné de la vie publique roubaisienne, les financeurs ont tenté « d’élargir cette action », en contraignant les subventions de tous les comités, qui s’en sont saisi ou non. Nous ne nous privons pas d’interpeller les politiques sur la question. Et sur d’autres.

Si notre démocratie représentative est si mal en point, ce n’est pas de la responsabilité des actions citoyennes dites « ascendantes », encore moins de celle des associations de quartier, loin d’avoir les moyens d’une rédaction professionnelle, ou d’une agence d’événementielles, et qui, pour certains, vivent plus ou moins bien, avec ou sans local, avec ou sans salarié, mais surtout grâce à l’implication des bénévoles !
Elles sont aussi et surtout là pour expérimenter ce qu’on nomme encore des alternatives, par exemple, pour citer ce qu’on connait : le budget participatif, ou la gestion de choix budgétaire par les habitants ; l’e-démocratie ou de nouveaux outils modernes pour faciliter l’implication des citoyens ; les nouveaux commanditaires ou rendre les gens acteurs de leur proche environnement via une oeuvre d’art ; la création de jardins, de mini-fermes pédagogiques, ou la sensibilisation des familles aux aliments naturels comme le miel ; des actions d’éducation populaire ; émergentes, malheureusement loin d’être inscrites durablement (surtout quand les compétences institutionnelles se redistribuent vers possiblement moins de proximité…) et dont l’ambition est de contribuer à la construction d’un Citoyen émancipé, en tentant humblement d’influer sur les modes de représentations, en prônant une culture de la participation au sens large, et à des formes de démocratie délibérative.

Donc si ce dimanche, à Roubaix, le Front National arrive en tête avec une abstention record, de grâce, ne nous en tenez pas rigueur !

[invitation] : Et si des jeunes décidaient comment dépenser 100 000 euros dans leur lycée ?

Innovation majeure née à Porto Alegre il y a maintenant 25 ans, le budget participatif permet la participation de citoyens ordinaires dans le choix des dépenses publiques. Ce documentaire retrace trois expériences européennes (Angleterre, France, Portugal) où des jeunes décident et repose sur un tournage participatif où des jeunes eux-mêmes ont filmé.

Faire campagne, défendre ses idées face à 200 personnes, réfléchir à l’intérêt général, autant d’apprentissages citoyens qui permettent aux jeunes d’avoir un vrai impact sur leur quotidien.

Pour la première fois, on ne se moque pas de nous.

Projection en avant-première du documentaire (52 min) suivi d’un débat ce jeudi 12 mars 2015 à 19h, salle des Conférences, Mairie de Roubaix. Entrée gratuite.

Le Comite de Quartier de l’Hommelet est partenaire de ce projet financé par le programme européen Jeunesse en Action, avec le soutien de la Ville de Roubaix

Plus d’infos.