Roubaix | LeBlog2Roubaix.Com

Vous y verra-t-on ?

Archives de Catégorie: Quartiers

NE : La photo du jour (réunion de travail Forum e-démocratie) 07.02.2015

Comités de quartier Roubaix : forum e-démocratie

Dans le Nord Eclair d’aujourd’hui, on peut voir imprimée une photo de notre compte twitter. C’était une photo en live d’une réunion de travail entre comités de quartier de Roubaix : des Hauts-Champs, de Moulin-Potennerie, de Fresnoy Mackellerie, de Pile St Elisabeth, de l’ECHO, animée par Gilles Pradeau, bénévole au CQ Hommelet (à gauche, 1er plan), lequel d’ailleurs présentera son webdocumentaire Apprendre à Compter, sur le Budget Participatif, en mars prochain.

Une erreur s’est cependant glissée dans la légende : il s’agit bien d’un forum sur l’e-démocratie, comme écrit dans le tweet ! (ce n’était pas une faute de frappe non corrigée automatiquement !) piloté par le CQ Hommelet, avec les autres associations dans la préparation du (des) prochain(s) conseil(s) citoyen(s).

Le forum sur l’e-démocratie à Roubaix est prévu pour samedi 11 avril 2015. #savethedate !

Voir aussi :
- #880 Apprendre à Compter, tournage au Portugal.
- #853 Apprendre à Compter : tournage à Roubaix !
– #879 : Récits de Vie, récits de ville : la participation des habitants à Roubaix (film documentaire du 1er Forum Citoyen)

#882 Julien Talpin, chercheur en participation citoyenne : « les associations doivent pouvoir recréer du rapport de force »

En décembre dernier, nous avions rencontré Julien Talpin dans le cadre d’un film destiné à un premier forum citoyen dans le quartier des Hauts-Champs, sur la question de la démocratie participative à Roubaix. Voici l’interview complète (30 min. environ).

Il y évoque son travail sur Roubaix, sur l’Alma Gare (un livre en préparation) et aux États-Unis. On lui pose la question sur l’état de la démocratie participative, décevante : selon lui, depuis 30 ans, en France, s’est instituée une offre descendante (conseil de quartier, FPH, espaces de participation, etc) où les institutions invitent les gens à donner leur avis, de manière cadrée. Cette méthode a rarement trouvé une réponse efficace de la part des habitants car leurs demandes étaient souvent autres, énoncées ailleurs, dans des espaces de solidarité, d’aide sociale, ou de culte. Il y a donc un enjeu à reconnecter, par exemple, les espaces cultuels et religieux, comme ce fut le cas avec le catholicisme social dans les années 70. Ces espaces d’éducation populaire ont décliné, il faut les reconstruire.

Pourquoi la société civile est-elle si éloignée de la sphère politique, se questionne-t-on ? Une des hypothèses tiendrait au financement local dont dépendent les associations qui n’oseraient exprimer le moindre désaccord avec le financeur. Comment aujourd’hui repenser le mode de financement associatif ? Ce fut une des propositions du rapport Mechmache-Bacqué : un financement national permettrait de retrouver une parole locale libre, essentielle pour repolitiser la vie locale par la base militante.

Coté habitants, les gens se mobilisent peu sans doute à cause de l’absence d’effets de la participation. Il manque des « victoires » locales à valoriser, à reconstruire, pour que les gens se rendent compte que participer ça marche. Il y a cependant des exemples de victoires à Roubaix : le Parc du Nouveau Monde à l’Hommelet, à l’Union, à l’Alma Gare, explique le chercheur.

Il y a deux voix de reconstruction possible :
– dans des espaces formels (conseil de quartier, citoyen, etc) si les élus se montrent vraiment coopératifs,
– si on part d’en bas, en recréant du rapport de force. Que les associations soient plus offensives, et les gens plus nombreux.

Comment aujourd’hui, la société civile peut-elle parvenir à remobiliser et à obtenir des victoire ? Sans doute en changeant les « routines institutionnelles », un peu trop attentistes pour mieux toucher les quartiers populaires, en partant des besoins réels, en les prenant plus en amont, affirme-t-il.

La réussite du nouveau conseil citoyen dépendra de la mobilisation des associations de quartier à s’en saisir. Il ne doit pas devenir une nouvelle mouture des conseils de quartier d’avant. « C’est de leur ressort à en faire quelque chose d’intéressant, éventuellement en créant des coalitions au sein des quartiers pour reconquérir du pouvoir d’agir ».

Notez déjà que le prochain forum citoyen sera autour de l’e-démocratie, le samedi 11 avril 2015, et c’est ouvert à toute personne intéressée.

D’autres contributions de nos interviews vont suivre. En attendant vous pouvez voir ou revoir le film complet gratuitement ici

« Après la grande mobilisation que va-t-il rester de « Charlie » ? Notre réponse dans la presse commentée.

La journaliste Elodie Bartolic (Nord Eclair, la Voix du Nord, article original) m’a demandé avant hier ce que nous changerions maintenant depuis le meurtre et les séries de manifestations en soutien à Charlie Hebdo. J’ai répondu : « Rien ». Nous ne changerons rien et continuerons nos petites actions citoyennes et socioculturelles dans le quartier parce que c’est ce qui contribue à faire société, à notre niveau. Ces actions ont plus que jamais leur importance dans cette période incertaine. Parmi les acteurs d’éducation, les associations de quartier contribuent fortement à l’éducation populaire et proposent des moments d’échange ou des actions en commun. Même de petites actions, porteuses de valeurs et occasionnant le mélange des genres.

Évidemment, c’est aussi et surtout une question de moyens, à l’heure où la mairie de Roubaix semble avoir pour « ambition » de baisser de 7% les subventions aux associations. Aujourd’hui, ce sujet est d’ailleurs abordé dans la presse locale, de manière plus modérée par Sauria Redjimi, adjointe aux associations, où il est précisé que les associations sont le 2eme employeur de Roubaix, mais je suppose qu’y sont inclus les services de management des gros organismes, « mastondontes » en terme de subvention municipales, alors que les associations de quartier, elles, se battent pour un ou deux emplois francs, et dépendent d’emplois aidés précaires conditionnés – quand elles peuvent en bénéficier ! Et ce, face aux besoins gigantesques de cohésion sociale, de culture, de vivre ensemble, dans nos quartiers.

Comme exemple d’actions fédératrices en quartier, j’en ai cité des modestes, actuelles, mais aussi rappelé celle de l’Hestival. 5 éditions, inégales. Concerts gratuits, en plein air et en pleine ville. Près de 20.000 personnes lors des deux dernières. Programmé et organisé par des gens du quartier, et des jeunes aussi (certains y ont d’ailleurs vécu leurs premières implications dans la vie roubaisienne). Aussi bien, du Rachid Taha, Diam’s, que du Arsenik, Cut Killer et Dee Nasty (près de 80 artistes en tout, la moitié des « pros » — toute la scène rap du moment, sauf IAM et NTM qui demandaient trop cher — encore que 4MyPeople est venu). Des milliers de personnes à Roubaix (des locaux, mais on a aussi vu débarquer des bus de Marseille – oui, et d’ailleurs aussi — dans la joie, la bonne vraie humeur partagée et dans le respect. Rien à voir avec les soirées « de fêtes » de coupe du monde, fort indisciplinées avec hélicoptère à l’américaine et tout. Non, là, les gens rentraient chez eux, dans le calme, ravis et contents. Ca se terminait même parfois par un méchoui festif dans un coin de rue du quartier.

On a arrêté le festival effectivement suite aux baisses de subventions (même si elles ne représentaient que la moitié du cout total). Ceux qui l’ont vécu de l’interieur nous en parlent encore régulièrement tant les bons souvenirs persistent avec tant d’énergie investie. Mais la question qui nous taraude aussi c’est bien sur, à l’heure où est dévoilée la nouvelle carte des quartiers prioritaires : « et si on avait continué, notamment en l’amplifiant édition après édition, qu’est-ce cela aura changé comme ambiance, voire comme image, à Roubaix ? Est-ce que les gens seraient plus heureux avec ce rendez-vous incroyablement fort de communion artistique (et d’implication, de brassage de gens, et si participatif — on comptait près de 300 bénévoles, ça en parlait partout dans les quartiers…) ? On aime penser que oui, car c’était le but de la démarche. Et le mot « Culture » n’aurait pas le même sens aujourd’hui à Roubaix. On se comprend.

Bref, on fêtera en 2015, le souvenir de la première édition de l’Hestival, il y aura tout juste 20 ans. Petit diaporama de l’époque ci-dessous.

[MàJ] : Je viens de tomber sur a priori une des seules vidéos disponibles, peut-être la seule hormis les reportages et publicités : le groupe Natty Roots a publié une vidéo de la 3eme édition, extrait du début de soirée.

GrandLilleTV : inscription sur les listes électorales avant la fin de l’année pour pouvoir voter en 2015

Comme annoncé ici, GrandLille TV est venu nous interroger à propos de l’inscription sur les listes électorales avant le 31 décembre. Nous en avons profité pour annoncer le programme 2015 de « Je pense donc je vote« . Voici un mix des deux reportages réalisés par Thibaut Piquet qui ont tourné en boucle sur la chaine ce mardi.

Voir, voire revoir :
- La saga « Je pense donc je vote » à la télé.

#879 « Récits de vies, récits de ville » : la participation des habitants à Roubaix

Dans le cadre du forum citoyen porté par les comités de quartier roubaisiens et organisé par le Comité de Quartier des Hauts-Champs qui a eu lieu le 29 novembre dernier, nous avons réalisé, en amont, avec Pierre Ghienne, ancien vidéaste de la ville de Roubaix, un documentaire sur la participation des habitants. Nous sommes allés à la rencontre d’habitants engagés, de comités de quartier et d’experts de la démocratie participative pour qu’ils nous parlent de leurs visions de l’implication des habitants dans leur vie de quartier et dans leur ville.
Voici en vidéo ce qui est ressorti de ces entretiens.

Nous publierons par la suite certains entretiens individuels sous forme de podcasts, donc restez à l’écoute !

A voir aussi :
1er forum citoyen des comités de quartier de Roubaix : les photos
Jour J-1 : Forum citoyen des comités de quartier et projection du film
- Les jeunes et la démocratie participative
Jour J-7 : le 1er forum citoyen organisé par les comtés de quartier de Roubaix
- La démocratie participative roubaisienne en tournage pour le forum citoyen du 29 novembre prochain

Cette nuit, Roger Leman, héros de la démocratie participative nous a quitté.

Roger Leman, chez lui, à Roubaix, en 2012

Nous apprenons ce vendredi avec infiniment de tristesse la disparition de Roger Leman, un des personnages mythiques de la « participation citoyenne », fondateur d’un nouveau rapport élu-citoyen avec sa militance à l’Alma Gare, citée encore actuellement comme une référence en la matière. Les fameuses luttes urbaines.

Nous l’avions connu dans ses dernières années à l’Association Inter Quartier, juste avant qu’il ne prenne sa retraite. Il m’avait dit, alors que je débutais dans le milieu associatif, que l’important était d’avoir de « grandes idées » pour construire Roubaix. Lui, avec Marie-Agnès, il en a eu de sacrées grandes : elles ont révolutionné la façon de s’impliquer localement. Il mériterait un hommage national tant les chercheurs, les professionnels de la chose publique, de « l’empowerment », en ont parlé, et continueront d’en parler sans doute longtemps.

Notre dernière interview de Roger, retraité, était à l’occasion d’une démonstration de poterie, loisir qu’il adorait transmettre. A revoir ici.
A voir aussi, Roger pendant le Forum des Associations 2007.

Nos pensées vont à ses proches, ses amis, à tous ceux qui le tenait en exemple, à Marie-Agnès, avec toute notre affection.

1er Forum citoyen des Comités de quartier de Roubaix : les photos

Ci-dessous nos photos de l’apres-midi du samedi 29 novembre 2014, au cours duquel s’est tenu le premier Forum participatif Citoyen organisé par les Comités de quartier de Roubaix, aux Hauts Champs.

Plus d’une centaine de personnes avaient fait le déplacement jusque dans le quartier des Hauts-Champs. Des associatifs dont beaucoup de comités de quartier, des membres du FPH, l’Université Populaire de Roubaix, le Conseil Jeunes, la Maison de l’Eau, de la Pêche et de la Nature, des élus municipaux dont Guillaume Delbar, maire de Roubaix, Philippe Duquesne, délégué à la Politique de la Ville, Marie Agnes Leman et Ghislaine Wendenbecq, élues à la démocratie participative, Jean Deroi, Emmanuel Oyez, maires-adjoint de quartier ;  le Préfet était représenté par Didier Dufour.

La première partie a consisté par la découverte du film réalisé par Sophie Magalhaes et Pierre Ghienne : des interviews sur la question de la participation citoyenne à Roubaix. Ensuite 3 ateliers se sont tenus simultanément avant un verre de l’amitié et un buffet organisé par les habitants.

En attendant le reportage vidéo sur la journée, retrouvez l’ensemble de nos photos à propos du Forum et de la journée sur notre album FlickR ainsi que la revue de presse.

Voir aussi :

- Jour J – 1 : derniers préparatifs du Forum Citoyen et diffusion du film en interne.
- Les jeunes métropolitains et la démocratie participative, (video)

le FPH de Roubaix (video)
- Jour J – 7 du Forum Citoyen,

- Jour j – 15 du Forum Citoyen.

Jour J – 7 : Le 1er forum citoyen organisé par les Comités de quartier de Roubaix

Rencontre hebdomadaire des Comités de quartier de Roubaix. Ici avec des représentants du Conseil Jeunes, de la FAL, du Centre Social 3 Villes, du FPH Union…

On l’a évoqué déjà ici, dans une semaine tout pile, aura lieu le premier Forum citoyen organisé par des comités de quartier de Roubaix, avec le Conseil Jeunes, la Fédération des Associations Laïques, le Centre Social des 3 Villes. L’idée est d’évoquer et de débattre de ce qui fait (ou pas) bouger les gens et qu’ils s’impliquent dans la vie de leur quartier. On parlera des actions, des résultats, mais aussi des notions de co-construction, du pouvoir d’agir, de mobilisation, de budget participatif, et d’empowerment !

Nos locaux transformés en studio. Ici avec Vincent Boutry à propos de mobilisations autour du métro à l’Epeule, entre autres.

En interview (avec micro perché !) des mamans qui s’organisent pour des sorties dans le quartier des Hauts Champs

Sophie Magalhaes du Blog2Roubaix et Pierre Ghienne ont réalisé des interviews de personnes impliquées, différents acteurs de la démocratie participative à Roubaix, ville pionnière sur la thématique avec les comités de quartier : plus de 4 heures de dialogues qui seront montées en un quart d’heure, pour une vidéo d’introduction à la journée. On retrouvera par la suite des extraits sur leBlog2Roubaix et les plateformes vidéo puisque internet n’est jamais bien loin.

Après l’effort… encore l’effort ! Pierre Ghienne sur un banc de montage pro à Pictanovo pour finaliser la vidéo de reportages diffusées le 29 novembre prochain. A quand un tel équipement dans nos locaux associatifs …?

Il y aura notamment un atelier autour du Fonds de Participation des Habitants, fonds financés par la Région Nord Pas de Calais et la Ville de Roubaix qui permet de donner vie à de nombreux projets dans les quartiers, dont nous avions consacré 7 vidéos, à revoir ici.

Retrouvez nos photos lors de la préparation des forums et des interviews ici même sur notre compte FlickR.

Le forum citoyen aura lieu le samedi 29 novembre 2014, de 14h à 18h, à l’espace Brossolette (108 rue Joseph Dubar) dans le quartier des Hauts Champs (entrée par la rue Brossolette, parking)
Renseignements au Comité de quartier des Hauts Champs : 03 20 82 30 88

La démocratie participative roubaisienne en tournage, pour le forum citoyen du 29 novembre prochain

Chaque semaine, les comités de quartier se retrouvent au CQ Hauts Champs pour débattre ensemble de la préparation du forum citoyen, avec les élues déléguéees Marie Agnès Leman et Ghislaine Wenderbecq.

Ces derniers jours, des acteurs de la démocratie participative sont interrogés dans le cadre de la préparation d’un premier forum citoyen, le premier d’une série, initié par le Comité des Hauts Champs et du Fresnoy Mackellerie, avec le soutien des autres comités. Le projet, soutenu par la Ville de Roubaix, est soumis au jury de la Bourse Nationale en faveur de la participation citoyenne. Sophie du Blog2Roubaix et le vidéastre Pierre Ghienne travaillent à la conception d’un reportage qui sera diffusé en début de séance pour introduire les débats.

Michel David, en interview, apporte son regard sur l’expérience de la démocratie participative à Roubaix.

Ainsi Michel David (photo ci-dessus) ancien directeur général adjoint de la Mairie de Roubaix, expert des questions de cohésion sociale, Roger Sinko, président du CQ Sartel Carihem, Julien Talpin chercheur en démocratie participative, Christian Carlier, premier « permanent-habitant » de l’Alma Gare, Yann L’Hostis de la Chélidoine, mais aussi des militants de comités de quartier et des participants aux anciens conseils de quartier roubaisiens, partagent leurs visions de la participation à la mode roubaisienne.

Roger Sinko, le boss du Sartel Carihem, raconte ses années de militance acharnée pour sauver son quartier

Les thèmes du forum seront autour du futur Conseil Citoyen (.pdf), nouvel espace à l’échelle de la ville au sein duquel les habitants pourront négocier le Contrat de Ville. En matière de participation citoyenne, Roubaix est d’ailleurs une ville à l’avant-garde depuis les années 70, même si quelques épisodes récents ont parfois été compliqués (euphémisme !). Si vous êtes intéressé(e) par la question, n’hésitez pas à vous inscrire et à venir débattre.

Christian Carlier parle de l’Alma Gare et des luttes urbaines de ces années-là.

Le forum citoyen aura lieu le 29 novembre 2014, de 14h à 18h, à l’espace Brossolette dans le quartier des Hauts Champs.
Renseignements au Comité de quartier des Hauts Champs : 03 20 82 30 88