Roubaix | LeBlog2Roubaix.Com

Vous y verra-t-on ?

Archives de Tag: abstention

Le Parisien « Départementales : contre l’abstention une lutte pied à pied »

Cette semaine, Pauline Théveniaud accompagnée de Arnaud Dumontier, du quotidien de référence (premier quotidien de France, et à Paris – IdF), le Parisien / Aujourd’hui en France, est venue suivre une de nos actions dans le cadre de « Je pense donc je vote« . Balade dans le quartier (ci dessus, place de la Fosse aux Chênes), café citoyen spécial Comités de quartier sur la question des finances du Département, les vidéos diffusées toute cette semaine.

Lire la suite

NE / VDN : « les candidats sur le Blog2Roubaix » et réactions

Copie_ecran 2015-03-20 à 16.47.40Il y a quelques jours, Bruno Renoul semblait s’émouvoir du fait qu’on ne fasse pas la promotion du Front National dans la campagne des Départementales. C’est vrai que nous ne sommes pas « la presse » et que donc, du coup, on évite soigneusement de promouvoir les idées du FN car notre action « Je pense donc je vote » est justement née d’un Lepen au second tour des présidentielles. Quand leblog2roubaix n’existait pas, et que nous faisions des réunions avec les candidats et les habitants dans le cadre de cette opération de lutte contre l’abstention, nous n’invitions pas le parti d’extrême droite, lequel, semble-t-il aujourd’hui, n’a même plus besoin de faire campagne : « on » s’en charge à sa place, « on » l’annonce déjà grand gagnant, et par le truchement des affirmations répétées en boucle, « on » façonne ainsi l’opinion. Ah, cette banalisation…!

Ce vendredi, la rédaction unique des deux quotidiens de Roubaix trouve notre association « pas très active durant la campagne » .Tiens, prends ça dans les dents.

Eh oui, sachez chers amis, bénévoles, mères de famille, chômeurs, retraités, jeunes pas encore en droit de voter, étudiante en science po stagiaire, habitants des quartiers Nord de Roubaix, et d’ailleurs, bref vous qui avez bien voulu passer quelques heures à cette opération citoyenne, que les journalistes locaux trouvent que vous n’en faites pas assez ! Tout au plus, ils concèdent qu’on a « tout de même » organisé un café citoyen ce jeudi et reconnaissent le travail d’interviews de Sophie (que vous pouvez retrouver ici pour y écouter vos candidats des 2 cantons de Roubaix). Bref, comme si c’était une obligation…

Ailleurs, certains commentateurs, sur les réseaux sociaux, loin d’être des faiseux notoires qualifient les comités de quartier d’outils du « système » (et le mot « totalitaire » n’est pas vraiment bien loin non plus) et prétendent que nous serions des professionnels « subventionnés pour lutter contre l’abstention » comme pour nous faire porter les faiblesses de ce même système. Elle est bien bonne. Cela est évidemment faux (les affiches et flyers sont imprimés sur nos fonds propres) et le choix d’inviter tel ou telle n’est dicté par personne, et encore moins commandé d’en haut — ce qui n’a jamais été le cas en définitive, même si à un moment donné de la vie publique roubaisienne, les financeurs ont tenté « d’élargir cette action », en contraignant les subventions de tous les comités, qui s’en sont saisi ou non. Nous ne nous privons pas d’interpeller les politiques sur la question. Et sur d’autres.

Si notre démocratie représentative est si mal en point, ce n’est pas de la responsabilité des actions citoyennes dites « ascendantes », encore moins de celle des associations de quartier, loin d’avoir les moyens d’une rédaction professionnelle, ou d’une agence d’événementielles, et qui, pour certains, vivent plus ou moins bien, avec ou sans local, avec ou sans salarié, mais surtout grâce à l’implication des bénévoles !
Elles sont aussi et surtout là pour expérimenter ce qu’on nomme encore des alternatives, par exemple, pour citer ce qu’on connait : le budget participatif, ou la gestion de choix budgétaire par les habitants ; l’e-démocratie ou de nouveaux outils modernes pour faciliter l’implication des citoyens ; les nouveaux commanditaires ou rendre les gens acteurs de leur proche environnement via une oeuvre d’art ; la création de jardins, de mini-fermes pédagogiques, ou la sensibilisation des familles aux aliments naturels comme le miel ; des actions d’éducation populaire ; émergentes, malheureusement loin d’être inscrites durablement (surtout quand les compétences institutionnelles se redistribuent vers possiblement moins de proximité…) et dont l’ambition est de contribuer à la construction d’un Citoyen émancipé, en tentant humblement d’influer sur les modes de représentations, en prônant une culture de la participation au sens large, et à des formes de démocratie délibérative.

Donc si ce dimanche, à Roubaix, le Front National arrive en tête avec une abstention record, de grâce, ne nous en tenez pas rigueur !

Pour ou contre : « Faut-il rendre le vote obligatoire ? »

Dans Nord Eclair et la Voix du Nord de ce mardi, j’ai l’honneur de répondre à l’ancien maire de Tourcoing, Jean-Pierre Balduyck, sur la question du vote obligatoire. L’interview s’est déroulé juste avant la projection du documentaire « Apprendre à compter » sur le budget participatif. J’y défends donc le vote obligatoire (pas comme une sanction culpabilisante mais au contraire facilité),  le vote électronique, et la démocratie participative. Mais au fond, nos propos ne sont vraiment si éloignés.

– Voir aussi Je pense donc je vote aux Départementales 2015.

Je pense donc je vote aux Départementales !

Je pense donc je vote aux départementales

Dans quelques jours, nous voterons pour les conseillers départementaux, les dimanche 22 et 29 mars prochain. D’ici là, nous vous donnons rendez-vous jeudi 19 mars 2015 à 18h00 pour un café citoyen où on évoquera ces élections départementales, la décentralisation, les financements, et autres sujets qui viendront spontanément au cours de la soirée. En présence de M. Thomas Desmettre, directeur de l’URACEN sur la question des associations.

Voir et revoir quelques infos sur « Je pense donc je vote« .

Après le 31 décembre, il sera trop tard : inscrivez-vous sur les listes électorales !

je pense donc je vote contre l'abstention

Avant le 31 décembre, il sera trop tard

Petit rappel de circonstance : 2015 sera une année d’élections locales avec les départementales (22 et 29 mars 2015, nouveau scrutin, nouveau découpage des cantons) et les régionales (nouveau découpage des régions, élection en … décembre).

Mais pour cela, il faut être inscrit(e) sur les listes électorales et cela se fait désormais en quelques minutes ! Cela ne concerne que les personnes ayant déménagé et les jeunes qui viennent d’avoir 18 ans (de plus en plus, ils sont inscrits automatiquement).

Plus d’information sur le site du Ministère de l’Intérieur.

« J’ai pas voté » de Moise Courilleau et Morgan Zahnd (film complet)

Roubaix étant une ville à l’avant-garde de l’abstention électorale (voir les archives de « Je pense donc je vote« …), ce film tout juste mis en ligne sur le web, devrait nous intéresser.

En effet, alors que beaucoup de reportages interrogent la montée record de l’abstention, parfois en montrant du doigt le « méchant » abstentionniste des quartiers populaires, le choix des réalisateurs est de mettre les pieds dans le plat de la démocratie française en analysant assez directement le système représentatif national, le référendum, l’aristocratie élective, tel qu’ils existent depuis la Révolution Française, en se focalisant sur la question du vote.

Avec des entretiens de Loïc Blondiaux, Yves Sintomer, Jean-Paul Jouary, Jacques Testard, Bernard Manin, Etienne Chouard, Hervé Kempf.

A partager donc sans modération.

Je pense donc je vote pour les Européennes, dimanche prochain !

Vous avez aimé les municipales à Roubaix avec 10 listes, eh bien, vous allez adorer les Européennes avec 20 listes. Au moins, on a le choix ! Il est cependant à remarquer la présence, sur la liste Europe Ecologie, de la roubaisienne Majdouline Sbaï aux cotés de Karima Delli, autre roubaisienne de naissance.

Bref, on n’oubliera pas d’aller voter dimanche prochain, le 25 mai 2014 !

Je pense donc je vote aux Européennes

Télécharger notre flyer Elections Européennes.

Nous avions fait quelques distributions de tracts citoyens, histoire d’inciter nos compatriotes à aller voter, et les réactions très négatives n’ont pas manqué. France 2 était là et c’est passé au 13h15 l’émission de reportage présentée par Laurent Delahousse. Extrait roubaisien.


Enfin, Nicolas Vigny nous a lui-même envoyé une vidéo rapide et explicative sur l’Union Européenne.

Cela dit, à coté de la campagne des européennes, d’autres voix s’élèvent. Il y a notamment le Comité National de Résistance républicaine à l’Union européenne qui appelle au boycott de l’élection « ni EU, ni euro, ni FN » et dont l’un des arguments est que « le parlement européen n’a pas le pouvoir de modifier les règles du jeu ». Et le MRC appelle, sans même présenter de candidat, lui aussi au boycott pour faire suite au « non au traité européen de 2004″ (source).

AFP : « A Roubaix, pas de sursaut à attendre des abstentionnistes #mun59100″

Dépéche AFP, publiée par Libération

Dépéche AFP, publiée par Libération

Ce jeudi, Anne Sophie Lasserre (AFP) est venue nous rencontrer et balader dans les quartiers Nord. Elle titre : « Pas de sursaut à attendre des abstentionnistes » tant la déception est ancrée chez ceux qu’elle a rencontrés et que nous avons croisés ses derniers jours, et c’est repris par les principaux titres des sites de medias français. On aurait bien envie pourtant qu’elle se trompe sur ce diagnostic alarmant. Ou que les politiques comprennent le « non-message ». Mais bon…

Réponse demain soir en mairie.
En attendant, vous pouvez aller voter quand même et à dire à vos voisins de faire pareil !

Voir aussi :
Election campaign passes France’s poorest city by » ou Roubaix vu par la presse étrangère,
AFP : « Désabusés, près de 72% des Roubaisiens n’ont pas voté aux régionales »

Lire la suite

Sur France 2, David Pujadas : « l’abstention-sanction » à Roubaix. Comme si ne pas voter allait changer quelque chose…

Au 20h de France 2, David Pujadas a introduit l’abstention massive record en France, notamment à Bobigny et Roubaix. On y voit notre collectif Je pense donc je vote démarcher les rues, et on y entend quelques paroles d’habitants du quartier. Ils disent : « Avant les élections, ils promettent ça, ça et ça. Une fois élus, on est hors sujet ! » ou encore « S’il y a personne qui vote, ils vont bien se poser des questions un jour ou l’autre ! » dit cette dame, comme si le logiciel « démocratie française » allait s’updater de lui-même. Bref, on était près du bureau vote qui a connu 74% d’abstention au premier tour des municipales à Roubaix.