Roubaix | LeBlog2Roubaix.Com

Vous y verra-t-on ?

Archives de Tag: adels

#805 Claude Neuschwander évoque Stéphane Hessel

Nous avions rencontré Claude Neuschwander dans le cadre de la sortie de sa biographie intitulée Militance[s] aux éditions Adels / Yves Michel en septembre 2011. Le livre est préfacé par Stéphane Hessel lui-même.

Voir aussi : la série d’interview de Claude Neuschwander.

#777 Marc Vandewynckele, l’inventeur des Comités de quartier, fête ses 80 ans à Roubaix

Marc Vandewynckele fut élu Roubaix entre 1977 à 1983. Vivant habituellement à la Réunion, il a choisi de revenir à Roubaix et de réunir ses amis, ceux qui ont accompagné son parcours, pour célébrer son 80eme anniversaire dans le quartier du Sartel. Voici en vidéo ci-dessus presque l’intégralité de son discours dans lequel il évoque différents moments de sa vie militante, dont la création des Comités de quartier Roubaisiens (le "pouvoir des habitants"), le Festival de l’Amitié, la résorption de l’habitant insalubre, entre autres. "L’option démocratique est à radicaliser" conclue-t-il en invitant "les vieux" (sic) à soutenir les jeunes militants.

Voir les photos avec le diaporama ci-dessous :

Voir aussi :
- #423 Marc Vandewynckele, précurseur de la démocratie locale à Roubaix (interview lors des 50 ans de l’Adels)

#724 Claude Neuschwander nous parle ses années Publicis et de Lip

Où l’on parle du groupe Publicis, du marketing politique, de l’obsolescence programmée des produits, et de la gestion de Lip, avec Claude Neuschwander.

En parlant "culture pub", Jacques Séguéla (et son histoire de montre, non cités) et l’agence Havas qui s’occupent de la communication de DSK en prennent, au passage, pour leurs grades.

Une entreprise peut-elle être autogérée ? Que tire-t-on de l’expérience Lip aujourd’hui ? Ce sont quelques questions sur les années Lip.

Voir aussi :
- #711 : Claude Neuschwander, la 1ere partie : une vie de militance

#715 : Claude Neuschwander, 2eme partie : sa foi, l’islam, la guerre d’Algérie
- #719 : Claude Neuschwander, 3eme partie, la création de l’Adels, la décentralisation, le conseil des résidents de Sarcelle, le club Jean Moulin,

#723 Pierre Rosanvallon, au Collège de France, nous parle de ses travaux sur la démocratie

A l’occasion de la visite d’une délégation russe en France, organisé par l’Adels, Pierre Rosanvallon, historien et intellectuel français, nous fait un résumé de ses travaux. L’exposé se passe au Collège de France et en voici les rushs non-montés, à la demande des moscovites. Vous pouvez donc suivre cette conférence en totalité comme si vous y étiez (et en qualité HD plein écran) ! La traduction simultanée est assurée par Elena Carlé.

***

Après une introduction sur le Collège de France, l’historien nous présente ses trois principaux thèmes de recherche dont des ouvrages sur les mutations contemporaines de la démocratie, la démocratie comme régime politique, comme un ensemble d’institutions, ou comme une forme d’activité des citoyens.

Comme régime électoral représentatif, c’est une mode de légitimation des gouvernants par les gouvernés, mais aujourd’hui, on se rend compte que le principe de majorité n’est pas suffisant. Comment combler alors cet écart entre le principe de majorité et l’intérêt général ? 

Le 2eme axe de ses travaux porte sur les transformations des activités civiques. On peut dire que la définition de l’activité citoyenne dans l’élection est d’organiser la confiance. Les citoyennes demandent de plus en plus une qualité des démocraties, que les gouvernants soient attentifs et proches d’eux, et pas uniquement que les institutions fonctionnement bien.

 La 3eme partie concerne la démocratie comme forme de société. Le problème est que les sociétés démocratiques sont aujourd’hui des sociétés de plus en plus inégales. La crise des sociétés démocratiques se traduit en Europe par la montée des partis populistes lors des élections, partis de plus en plus puissants dans les pays pourtant les plus égalitaires à l’origine.

La seconde partie de la vidéo est consacrée aux questions de la salle.

#719 Claude Neuschwander : la création de l’Adels, la décentralisation, le club Jean Moulin, le premier conseil des résidents à Sarcelles

Troisième partie de notre conversation avec Claude Neuschwander. Il y raconte la création du Club Jean Moulin et qu’à l’age de 25 ans, il créé avec Michel Rocard, l’Association de la Démocratie Locale qui lance la notion de décentralisation, une idée à l’époque nouvelle. "Cela fait 50 ans que l’Adels renforce les collectivités locales" dit-il. On évoque bien sur la réforme actuellement en cours et de ses pistes de réflexions comme celle déplacer les ministères en régions, comme par exemple celui de l’Education Nationale.

Le Club Jean Moulin, laboratoire d’idées, co-fondé par Stéphane Hessel, dans lequel il travaille sur la démocratie, les élections, la constitution, la guerre d’Algérie et qu’il quitte quand son assemblée générale en vote l’entrée dans la Fédération de François Mitterrand.

En 1965, il crée une structure de "syndicalisme des habitants", un des premiers Conseil des Résidents à Sarcelles malgré une mairie communiste (tenue, selon lui, par des "gauchistes particulièrement cons, des staliniens insupportables") et devient précurseur de la démocratie participative bien avant l’heure, juste avant Roubaix et ses comités de quartier (voir courte interview de Marc Vandewynckele), et à peu près en même temps que Grenoble avec les GAM. Par rapport aux lois des conseils de quartier, il prône la capacité pour les habitants de s’occuper, avec efficacité et autonomie, de la gestion de leurs quartiers.

Voir aussi :
- #711 : Claude Neuschwander, la 1ere partie : une vie de militance
- #715 : Claude Neuschwander, 2eme partie : sa foi, l’islam, la guerre d’Algérie.

En séminaire avec des élus russes sur des questions autour de la démocratie

Après les interviews de Claude Neuschwander (actuelement en préparation, voir ci-contre), leBlog2Roubaix continue de balader au sein des questions de démocratie, via l’Adels qui  organise ses jours-ci un séminaire destinés à une délégation d’élus, de militants et de professionnels russes : ainsi se préparent des reportages autour de Pierre Rosanvallon, historien sur la démocratie et le modèle français au Collège de France, Catherine Donou et Christine Bremond (Caisse des Dépots/Mairie Conseils) sur la décentralisation et l’histoire des collectivités locales, de Gérard Logié et Sébastien Lodeiro de l’Adels, de Pierre Pougnaud au Ministère des Affaires Etrangères sur la question de coopération décentralisée, les jumelages, la démocratie mondiale par les villes, et Sara Bauer de l’agcnce du développement du Saumurois sur des questions de partenariat économique. Ainsi que quelques réactions des participants moscovites : Dzhambulat Ozdoev, Commissaire des droits de l’Homme, Ingushetia, Anatoly Noskov, Député de Duma, et de AнahoB Cepreñ Eohobич . Добро пожаловать на наш русских друзей на leBlog2roubaix!Отчеты уже не за горами!

Voir aussi :
- #604 Yaroslave Startev de l’académie de la fonction publique de l’Oural, que nous avions reçu au Comité de quartier de l’Hommelet

#715 Claude Neuschwander raconte sa foi, l’islam, et la guerre d’Algérie (2eme partie)

Suite de notre conversation avec Claude Neuschwander, patron de LIP qui a encore des choses à dire, dans laquelle nous abordons, suivant les chapitres de sa biographie "Vie de militance[s]" (Ed. Yves Michel / Adels) la question de la foi, de la laïcité, de l’islam et de la guerre d’Algérie. Qu’est-ce que être un croyant laïc aujourd’hui, par exemple.

Voir aussi :
- #711 : conversation avec Claude Neuschwander, 1re partie

#711 Claude Neuschwander : une vie de militance (1ere partie)

Nous voici avec Claude Neuschwander, ex patron de LIP qui a encore des choses à dire ! Il le dit dans son autobiographie qui vient de sortir aux éditions Yves Michel / Adels. Dans cette première partie de conversation, nous abordons Stéphane Hessel, l’histoire familiale bourgeoise, les financiers dominants, ceux que "Neush" voudrait voir devant une cour internationale de justice jugés pour crime financier, et terminons en évoquant la révolte des pays arabes vers la démocratie.

Extrait :

"Ils ne sont pas nombreux ces spéculateurs mais ils sont dramatiquement dangereux.(…) Ils sont à peu près un million qui dominent huit milliards de personnes et ça je ne l’accepte pas ! Car au fond, ce que ces gens détruisent, c’est la démocratie." C. Neuschwander

Voir aussi la page consacrée à Claude Neuschwander.

Voir aussi :
- le site de l’Adels
- la boutique de l’Adels (commande en ligne)

En préparation, l’interview de Claude Neuschwander, une vie de militant

Dans la série de nos grandes interviews, nous avons rencontré, sur la proposition de l’Adels, Claude Neuschwander, qui sort ces jours-ci une autobiographie sur sa vie de militant, préfacée par Stéphane Hessel.

Et c’est un sacré parcours : dirigeant de Lip, de la FNAC, de Publicis, fondateur de l’Adels, engagé au Club Jean Moulin, à l’Unef, initiateur des premiers conseils de résidents à Sarcelles, militant syndical et politique (CFDT, PSU puis PS) et de nos jours, consultant au service des collectivités territoriales, "Neusch" dénonce en fin de bouquin ce "libéralisme complétement fou" d’aujourd’hui. La promo du bouquin se fait un peu partout en France… et si on en débattait à Roubaix ?

En attendant le livre sort aux éditions Adels / Yves Michel. Plus d’infos.

- merci à Andrea Paracchini pour les photos.