Roubaix | LeBlog2Roubaix.Com

Vous y verra-t-on ?

Archives de Tag: vote

Avant le 31 décembre, l’inscription sur les listes électorales à Roubaix (en interview pour GrandLille TV)

Sophie passe de l’autre coté de la caméra et offre à l’inscription sur listes électorales son plus joli minois

Nous ressortons nos logos « Je pense donc je vote » en cette fin d’année pour rappeler qu’il faut s’inscrire pour pouvoir voter l’année prochaine (en mairie, par mail, sur internet) est une formalité qui concerne essentiellement les personnes ayant déménagé. Les jeunes français devenus majeurs le sont automatiquement.

Rappelons qu’à Roubaix l’abstention est notoire et que parfois des gens s’en inquiètent. En 2015, on votera pour les canto.. départementales en mars (mais le changement de nom n’est pas DU TOUT fait pour perdre les gens, ni le changement de zone …) et les régionales se voteront au moment des fêtes, en décembre (non mais sérieusement ?!).

Bref, ce fut l’occasion de rappeler les modalités d’inscription aux listes électorales à Thibaut Piquet, de GrandLille TV, venu ce jour. Le reportage est annoncé pour ce mardi dans la journée.

#871 Résultats du 1er tour des Municipales à Roubaix, le soir de tous les records

On annonçait dans la journée un bon score de la participation dans le Nord Pas de Calais comparé à celle du pays (65%). C’était sans compter sur Roubaix. En effet, notre ville a encore connu un score record de l’abstention (national ?) avec 61,38% (60,5% en 2008) de gens qui ne sont pas allés voter malgré les campagnes de sensibilisation et la diversité des listes. Là dessus, on notera aussi un retour fracassant du Front National qui, sans faire campagne, atteint 19,31%, signe d’un profond malaise et d’une déception encore plus grande des citoyens roubaisiens (et français, puisque la percée frontiste n’est pas cantonnée à Roubaix).

A l’annonce des résultats du 1er tour, des sourires chez les uns…

… des mines défaites chez les autres.

La division de la majorité sortante aura permis à Guillaume Delbar d’arriver en tête, avec ses colistiers en liesse (21,26 %) quand  le maire sortant Pierre Dubois fait 20,39 %. Le suspens a duré jusqu’au bout, la liste d’André Renard atteint les 10,12% et pourra être présente au second tour, à moins qu’il négocie. Ou qu’il joue les trublions jusqu’au bout, histoire de recomposer le paysage.

On sait, plus ou moins déjà, que Slimane Tir (EELV) pourrait rejoindre Pierre Dubois, lui apportant ses 8,81%, sauf surprise. Quant à « Nous C’est Roubaix » jadis qualifiée de dissidente après la démission en masse et médiatisée de militants PS, elle n’est sans doute pas prête à vendre la peau de l’ours ou plutôt du Renard (ouais, facile) sans une négociation des plus sérieuses.

On murmure que de son coté Richard Olszewski rejoindrait aisément Guillaume Delbar et lui offrirait ses 7,89%, mais rien n’est officiellement décidé à l’heure où j’écris. Ils ont tous les quatres jusque mardi soir pour annoncer leurs intentions.

Ayons une pensée pour les listes n’ayant pas franchi les 5% : l’Humain d’Abord (4,10%), Roubaix Ultime Espoir (3,78%), et Lutte Ouvrière (1,87%).

Quant à Rachid Rizoug, sérieusement penché vers une extrême droite soralienne, s’affichant avec Farida Belghoul, il ne fait que 2,46%. Profiteront-ils à Jean-Pierre Legrand ?

Bientôt des réactions en vidéos avec les interviews de Sophie mais voici pour l’instant d’autres photos :


Lancement de la campagne Je pense donc je vote aux Municipales : bientot le café citoyen !

Ce jeudi 13 mars 2014 avait lieu la présentation de la nouvelle campagne d’affichage « Je pense donc je vote aux Municipales », de lutte contre l’abstention. Le programme tient en quelques mots :
– des vidéos d’interview des candidats (en train d’être diffusées ici) à base de questions des habitants,
– un café citoyen le mercredi 19 mars, dès 17h au 64 bd de Strasbourg (décoré aux couleurs des municipales) :  on invite tout citoyen intéressé par les municipales, particulierement des COLISTIERS (présents sur les listes) issus des COMITÉS DE QUARTIER de Roubaix. Au menu, chocolat chaud, soupe, tartes faites maison… Le principe : c’est un moment où on ne vient pas « faire campagne » mais discuter « autour de la campagne » (ce n’est pas un meeting politique mais bien un moment convivial où on regarde avec recul le débat municipal). Les thèmes ne sont pas connus à l’avance, mais n’hésitez pas à en proposer ci-dessous en commentaire !).
– du tractage et du collage d’affiches, d’affichettes du logo, entre temps.

Vous pouvez aussi télécharger notre flyer, 2eme version.

Slimane Tir, l’interview à venir.

Slimane Tir (EELV) de la liste « Ensemble, le pouvoir d’agir » (EELV) a répondu à vos questions en compagnie de Denise Bouchez et de Tounès Rahim. La vidéo sera postée dans la semaine du 10 mars.

On a visité quelques sièges de campagne pour les municipales à Roubaix

Dans un mois nous votons pour le premier tour des élections municipales ! En cette belle journée ensoleillée, nous sommes allées à l’improviste visiter les quelques sièges de campagne déclarés afin de prendre des dates pour notre opération Je pense donc je vote.

Du coté de la Gare, à l’ancien magasin Gloss, avec JB Lebas, se trouve le siège de Pierre Dubois.

Directement grand place, devant la mairie, le siège de Guillaume Delbar

Entre Guillaume Delbar et Pierre Dubois (mais quand même plus proche -physiquement de ce dernier), le siège de campagne de Slimane Tir (EELV), rue Nationale à Roubaix. Ne saute pas immédiatement aux yeux !

Grand-place de Roubaix, devant la mairie, presque diamétralement opposé à celui de Guillaume Delbar (physiquement donc), le siège de campagne d’André Renard, survole le bistrot Le Pétrus

Au début de la rue de Lille, le siège de Richard Olszweski, derrière les barreaux de la fenêtre, est libre de tout parti ! 

Zohra Zarouri, au siège de campagne « Nous C’est Roubaix ». Le sourire, toujours !

Toutes les photos :

Pour ceux qu’on n’a pas eu le temps de faire : n’hésitez pas à nous dire l’adresse de vos sièges en commentaire.

#861  » Pourquoi faut-il voter ? « , rencontre avec Pierre Mathiot

Le mardi 11 février , l’association Parole Citoyenne organisait à Roubaix un débat sur le thème , « Pourquoi voter ? », animé par Pierre Mathiot, directeur de l’Institut d’études politiques de Lille.  Nous l’avons rencontré après le débat pour lui poser quelques questions sur le vote et les origines de l’abstention à Roubaix. Voici en images ce qu’il nous a répondu.

A voir aussi :
Bientôt une interview de Pierre Mathiot à propos de « Pourquoi Voter ? »
Régionales 2010, Pierre Mathiot nous parle de la réforme des collectivités territoriales

Bientot une interview de Pierre Mathiot à propos de « Pourquoi voter ? »

Pierre Mathiot, interviewé par Sophie

Ce mardi se tenait un débat organisé par l’association « Paroles Citoyennes« , domiciliée à la MRES, sur la question du vote avec comme invité principal, Pierre Mathiot, directeur de Science Po, Lille. Et cela se passait au Zinout, restaurant fort accueillant et à la belle déco orientale, grand-rue à Roubaix.

Qu’en retenir ? Tout d’abord, une très bonne ambiance, sympathique, même amicale et respectueuse, avec quelques militants associatifs, et des représentants de différentes listes candidates dont celle de Pierre Dubois (lui-même présent un temps), de Guillaume Delbar, de André Renard… Quelques notes prises sur mon smartphone :

1) le vote c’est un truc de riches. Ou plutôt de gens éduqués, qui ont accès aux études, plus diplômés, qui trouvent un emploi plus facilement, donc riches. Voter est un élément d’intégration sociale. Où donc est passé le « vote ouvrier » qui, jadis, votait à gauche ? Eh bien, il a, à peu près, disparu. Comme il y a eu des « ouvriers de droite » (d’anciens paysans, indépendants, devenus ouvriers) il y a aujourd’hui une forte de tendance de « bourgeois de gauche« . La plupart des villes étant tenues par la gauche gestionnaire, leurs élus entretiennent prioritairement cet électorat en abordant des thèmes qui le concerne (la Culture, l’environnement, les lofts ou maisons de style, les grandes écoles éventuellement chères, les questions sociétales…) plutôt que de résoudre vraiment les problèmes des gens (mais le peuvent-ils vraiment ?). On se fiche pas mal de la condition des classes populaires et des précaires puisqu’ils ne s’expriment pas lors du scrutin. Cercle vicieux, et vice et versa. C’est par ailleurs un argument qu’avait jadis utilisé Vandie devant l’AFP. On y peut rien : ils sont pauvres !

[MàJ] les grands partis ont les moyens de se payer des sondages et de les faire circuler. Le matraquage de résultats (Untel est favori, ou Machine baisse dans les sondages) ont un effet d’entrainement de l’opinion. En gros, les gens ont tendance à voter pour celui qui est annoncé premier dans les sondages. Notre Clic-O-Mètre à vote pluriel suscite d’ailleurs quelques réactions. ;-)

[MàJ] : la plupart des grandes transformations de la société française s’est déroulée sans consultation du peuple mais par des hauts fonctionnaires et des politiques : les grands chantiers, les autoroutes, les ronds-points, les grands ensembles immobiliers, les quartiers à habitat collectif, la piétonisation des centres-villes, le câblage téléphonique, la 4G, le TGV, la liaison trans-Manche, etc etc.

2) Etre maire n’est pourtant pas une sinécure : il y a peu d’avantage à faire campagne pour, en cas de victoire, devoir gérer une tache « ingrate » (des gens qui se plaignent tout le temps, des lois imposées d’en haut, des procès au tribunal administratif, etc) alors que le pouvoir de décision glisse de plus en plus vers les intercommunalités et l’Europe. Devenir maire revient au fond, à devenir la « Reine d’Angleterre » (sic)… même si ça manque cruellement de femmes tête de liste à Roubaix (puisqu’il y en a, environ, aucune !)

3) paradoxe : plus il y a d’abstention, plus il y a de listes et de candidats. A Roubaix, il y en 10 annoncées dont des listes citoyennes, composées de non professionnels de la politique, qui méritent tout notre respect et dont on ne devrait pas se moquer ! (s’y reconnaitrons les moqueux d’gins, je ne cite pas de nom).

4) mais la question de la « parole d’habitants » (de démocratie participative, d’empowerment, du pouvoir d’agir, de la « participation des habitants » (née entre autres autour des luttes urbaines de l’Alma Gare) ou de plateforme associative nationale) si elle date de plusieurs décennies, reste d’actualité, notamment suite à la proposition de loi de Jean-François Lamy.

Bien sur, le rôle des comités de quartier est aussi de faire une pédagogie permanente à la chose publique et à faire société ensemble, voire d’engager le dialogue avec les élus (NdB : un vidéoblog citoyen, une oeuvre d’art qui rassemble, une action contre l’abstention, des expériences écoloéducatives et néanmoins festives, on est pas trop loin de cela au CQH et dans d’autres CQ !).

5) voter quand même ? L’élection la plus mobilisatrice est la Présidentielle qui est aussi la plus peopolisée. Ce n’est pas pour rien si Gala, Closer, Vivement Dimanche, parlent politique (enfin, politique, on se comprend). Et elle est de plus en plus marketée à coup d’études quanti quali. Alors, le boycott de l’élection peut-il devenir un acte militant citoyen ? La question est évoquée dans la salle alors que le 25 mai prochain, nous voterons (ou pas) pour un parlement européen alors que le vrai pouvoir est à la commission européenne pour laquelle aucun vote n’est sollicité. Bref, on n’a pas fini de parler de l’abstention (tant que le système ne changera pas, en fait).

L’interview vidéo arrive prochainement. En attendant, vous pouvez voir aussi éventuellement :
#523 Régionales 2010, Pierre Mathiot nous parle de la réforme des collectivités territoriales,
- C’est à dire sur Canal 9, avec Pierre Mathiot (en 2004, désolé pour la qualité de l’image, eh oui : nous étions glabres)

Quelques autres photos

Notre Click-0-Mètre : Pour qui allez-vous voter le 23 mars 14 : le gagnant de cette semaine est André Renard

pour qui allez vous voter à Roubaix ?
Comme la presse locale à son fanomètre qui mesure les « like » sur les pages facebook des candidats déclarés, nous avons mis en place depuis quelques jours un sondage en ligne. Et si André Renard et « Nous C’est Roubaix », la liste des dissidents du PS, arrive premier dans le fanomètre du 11/02/2014 publié par la Voix du Nord et Nord Eclair, force est de reconnaitre qu’il arrive aussi en tête de notre sondage ce jour avec 22,07% des votes !

Il est suivi par Pierre Dubois (PS, MUP, Modem, PRG) avec 16,45%. Ensuite arrive le choix de « Je m’abstiens » (avec 15,04% de clics) puis le candidat du Front National avec 9,88%.

Sous la barre des 10%, nous trouvons Slimane Tir (EELV) avec 9,34%, Guillaume Delbar (un Avenir pour Roubaix, UMP) avec 8,9%, Eric Mouveaux (l’Humain d’Abord, Front de Gauche) avec 7,01%, Richard Olszewski fait quant à lui 5,01%, Léonard Delcourt 3,02%, Rachid Rizoug 2,68% et Philippe Delannoy et son Ultime Espoir, 0,44% des voix. La proposition « Je vote blanc ou nul » est la dernière avec 0,15% des voix.

Alors, vous, pour qui allez-vous donc voter ?

Notre Clic-O-Mètre est un sondage à vote pluriel. Contrairement aux modalités de vote du scrutin, vous pouvez ici voter pour plusieurs candidats à la fois, et ce même plusieurs fois. Nous avons fait ce choix car, cela permet de ne pas bloquer les différentes IP dans les ECN roubaisiens, et d’éviter que certains aient recours à des VPN pour voter plusieurs fois. Disons que c’est un mélange de sondage en live, de plébiscite, et cela évoque aussi l’expérience réalisée par l’Ecole Polytechnique de Palaiseau appelée Vote au Pluriel qui pose la question du mode de vote.

Lutte contre l’abstention : « Pour les Fêtes, faites le plus beau des cadeaux : offrez la démocratie ! »

lutte contre l'abstention

Nous relançons notre petite campagne à propos de l’inscription sur les listes électorales (qui est normalement automatisée, mais dont il convient, si vous avez déménagé récemment, d’en surveiller la réalisation), à l’occasion des fêtes de fin d’année.

Nous l’avions conçue en décembre 2011. L’idée est que vous en soyez prescripteur (-trice) auprès de vos enfants ou de vos voisins ! Au fait, en avez-vous déjà parlé à votre rejeton avant qu’il rejette l’idée d’aller voter ?

Vous pouvez télécharger notre flyer 2013 !