A VOIR

Dominique Voynet à Roubaix

Dominique Voynet, candidate des Verts à l’élection présidentielle, vient à la rencontre des habitants du Nord Pas-de-Calais et tiendra un meeting régional avec entre autres Pierre Radanne, ancien président de l’Ademe.

Samedi 24 Mars à 19h00
Salle Watremez à Roubaix
9, rue de l’Hospice

* photo : ministère de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement

3 Comments on Dominique Voynet à Roubaix

  1. Intervention sur le forum de Wattrelos.
    Mais touchant à l’écologie.
    Sans pour cela croire que je vais apporter mon soutien d »E’lecteur à ce parti.

    Depuis quelques temps, la presse locale fait passer les avis de monsieur Truant Bernard concernant le stockage et la toxicité des boues de curage du canal.
    Je m’interroge sur le bien fondée de ces interventions et me demande si cette personne connait vraiment le sujet.
    En premier lieu, je revendique l’idée de stocker ces boues dans des trémies creusées dans le phosphogypse.
    Cette idée, je l’avais formulée en 1997 auprès du cabinet de Guy Hascoët, lorsqu’il avait la charge du dossier.
    Et je lui avais aussi remis une étude sur le site, que j’avais faite durant l’année 1995. A cette période, la DRIRE avait refusé la proposition en arguant, qu’il était impensable de mettre une pollution sur une autre pollution. Le dossier en étant du fait resté en l’état.
    J’avais accompagné cette idée par le traitement des boues par percolation et de les étaler par la suite sur les pentes du mont de phosphogupse et afin de ne pas les voir glisser au bat du terril, d’ancrer cela par système de filé plastique biodégradable en nid d’abeille. Puis d’y semer des lupins et bruyères sur ce substrat car ces deux plante aiment l’acidité du terrain.
    Il ne poussait rien sur ce terril faute d’un substrat végétal. Les lupins ayant aussi la particularité de produirent beaucoup de graines et d’une densité suffisante, ce qui permettrait le renouvèlement de la végétation année après année.
    Maintenant que la Drire a accepté cette proposition, voici que monsieur Truant se rappelle à nos souvenirs et de vouloir nous faire croire, qu’il en connais un rayon chromé sur le sujet.
    On peut reprocher des choses à l’élu ‘communautaire’ ayant ce dossier en charge, mais pas concernant la gestion de ce sujet.
    J’invite monsieur Truant à aller voir une seule fois sur place avant de pointer et de tirer à boulet rouge.
    Actuellement, le bief des soies et celui de Leers sont en curage et contrairement à ses écrits publics, aucune gène d’odeur n’accompagne ce curage. Il est donc faux de mettre cela comme argumentaire et d’étayer son point de vue.
    Monsieur Truant vise aussi la proximité de stockage d’une partie de ces boues à côté d’une école maternelle se trouvant rue de Leers. Même chose pour monsieur Synko, qui en a fait état dans la presse. Or, si une plainte devait être instruite, c’est bien en partant du Conseil Général que cela doit partir, l’école en question étant de son ressors foncier.
    Là encore, cela ne tiens pas la route et je m’en explique.
    Le dit terrain est déjà fortement pollué. On y trouve un stock de phosphogyse mais aussi du charrée de chrome. Ce dernier en petite quantité venant de divers endroits de la métropole et que l’on à déversé à cet endroit. Ce terrain est accessible par la voie d’eau du canal et aussi par la rue de Leers. Jamais aucune des deux personnes s’épanchant dans la presse n’en ont fait un jour état. Pourtant la dangerosité du chrome n’est plus à démontrer et des centaines de gosses sont allé jouer sur cette surface…
    Au même titre, que je n’ai jamais entendu l’une d’elle pour dénoncer les pseudos chasseurs du coin, venant faire le coup de fusil pratiquement à la limite de l’école maternelle. Après bien sur d’y avoir introduit des cocottes d’élevage. Et comme un chasseur se respecte, pour ne pas rentrer bredouille, faire le coup de fusil sur l’un des hérons du secteur…

    Un bémol cependant dans ce dossier. En effet, la transparence aurait été de mise et l’espace naturel aurait selon moi, dû publier sur le net, le résultat des analyses sur les carottages des boues du canal. Ces carottages ayant été fait par une société Hollandaise… Si la mairie de Wattrelos pouvait les mettre en ligne, tout le monde y gagnerait en transparence.
    Puis monsieur Truant nous cause de l’agrandissement du riez Lespierre.
    Là encore, je peux douter que cette personne connaisse le terrain. En effet, la zone est bien à classifier dans la catégorie humide. Et pour cause, les terrils de chrome et de phosphogipse se situent dans des secteur très bas et avec des sources dessous.
    Ces cours d’eau charriaient jusqu’à 70 kilos de chrome jusqu’à ce que Rhône Poulenc fasse les travaux d’étanchéité en isolant le grand terril, par une bague de par-planche à sa base. Puis de recouvrir les deux terrils de charrée de chrome par un revêtement bitumeux lesté de schiste. Et de canaliser les eaux de ruissèlement sur le riez se trouvant autour du terril de phosphogypse. Pour de l’envoyer vers le riez Lespierre canalisé menant à la station d’épuration. Les travaux d’étanchéité ont largement fait diminuer les rejets de chrome dans l’Espierre canalisé.
    Je regrette quant même que lors de ces travaux, on ne m’ai pas écouté, car je demandais que l’on envisage de rassembler les charrées de chrome sur un seul terril. Il était et est encore possible de le faire par système de tapis roulants. Ce qui libérerait de la surface dans la rue Berthelot dans le quartier du Sartel de Wattrelos. Pour information, l’action Rodhia est passée de 1,40 euros à 2,80 envorons depuis un an. Un seul centime extrait par action sous couvert du dividende, payerait à la longue la dépollution…

    Lorsque l’on évoque donc l’agrandissement du riez, c’est à la base des terrils que cela se situe. Pas sur l’Espierre canalisé. Puis on remarquera, que les eaux venant de dessous des terrils sont déjà canalisées, mais qu’il faudra bien recalibrer le cours d’eau les recevant afin de pouvoir mieux les évacuer.

    Un autre point et celui ci je le reproche à l’élu ‘communautaire’, c’est que nous allons accueillir une partie des boues venant de la Belgique. Ce qui ne me parait pas logique, et cela l’espace naturel n’en fait pas écho.

    Pour en terminer, la réhabilitation de cette voie d’eau est pour moi, un atout sans précèdent pour la reconquête du tissus urbain. Plutôt que de crier au loup sans savoir, il faudrait que les associations ayant la chance d’avoir le canal passant dans leur quartier, s’en ré approprient en le voyant comme atout à l’urbanisme.
    J’invite aussi les élus du secteur, d’envisager que l’on nomme le bief de Leers de l’écluse du Sartel au pont de Leers, BIEF EMILE DUHAMEL.

    P.S. Concernant le phosphogypse, nous avons affaire un du dépôt de sédiment venant du Sahara. Ce sédiment ayant été broyé puis dégraissé de son phosphate par acide.
    Le problème étant donc l’acidité et je pense que l’on pourrais envisager sont utilisation.
    En l’incorporant dans les farines animales que les cimenteries brulent, et en pourcentage infime, on devrait pouvoir éliminer cette acidité. On peut peut être aussi l’incorporer dans des terreaux horticoles ayant besoin d’être relevé en taux d’acidité.
    Il se pose peut être le cout du transport pouvant être un frein à la démarche.
    Pour le reste, nous avons pas affaire avec un élément dangereux comme les charrées de chrome.
    Action Rhodia: 1, 30 euros il y a un an.
    2,80 euros ce jour.
    Selon les objectifs des financiers, but de 3,80 euros à court terme.
    Si on taxe ne serait ce qu’1 centimes d’euros sur le dividende par action, on fait payer le pollueur pour la dépollution…
    Il ne reste maintenant que la candidate écologiste de la huitième à venir nous donner son point de vue sur le sujet. Car il ne s’agit pas d’aller à la pêche aux ‘E’lecteurs, sans pouvoir et savoir traiter d’écologie et d’environnement…

  2. Bonjour.
    Je suis l’inventeur de l’année du vote.
    Je viens d’inventer la machine à ne pas voter.
    Elle paie pas de mine ma machine, mais elle possède un atout de taille.
    Plutôt deux atouts.
    D’une, elle ne coute pas cher.
    De deux, vous ne dépensez pas deux euros et des poussières en faveur des partis qui se chaussent de ‘Nike’ le con concitoyen.
    *Et en prime, ma machine n’est pas à vendre.
    Je vais être primé au concours l’Epine et je vais en piquer une de fou rire. 😆
    http://forums.france2.fr/forum2.php?config=france2.inc&cat=81&post=8676&page=1&p=1&sondage=0&owntopic=1&trash=0&trash_post=0&print=0&numreponse=0&quote_only=0&new=0&nojs=0#bas

Laisser un commentaire à propos de l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s