A VOIR

Nord Eclair : La sculpture de Wim Delvoye est là !

Article de ce mercredi dans Nord Eclair, signé Delphine Pommier qui revient sur la "polémique" autour de l'installation d'une oeuvre d'art comme on a pu lire ici.

http://www.nordeclair.fr/Locales/Roubaix/2010/06/02/la-sculpture-de-wim-delvoye-est-la.shtml

On en parle depuis 2007. Entre ceux qui l’attendent avec impatience et ceux qui auraient préféré qu’elle n’arrive jamais, l’arrivée de la sculpture du belge Wim Delvoye a beaucoup fait parler à l’Hommelet. Installée hier, elle sera inaugurée samedi. Plaira, plaira pas ?DELPHINE POMMIER > delphine.pommier@nordeclair.fr

Portée par le comité de quartier de l’Hommelet, l’installation d’une sculpture d’un artiste de renommée internationale a été au coeur de quelques tensions entre porteurs du projet – le comité, artconnexion – et les riverains du square Saint-Antoine, lieu où est installée l’oeuvre depuis hier. Au coeur de la polémique bien sûr, le coût de l’oeuvre et la répercussion sur les impôts des Roubaisiens. Hier, Bruno Dupont, directeur d’artconnexion et médiateur agréé par la Fondation de France pour l’action des commanditaires, a remis une nouvelle fois les pendules à l’heure : « Nous avons bénéficié de financements européens – les subventions sont en attente ndlr – de la Fondation de France et d’une enveloppe de la Ville sur le budget culture ». En d’autres termes, il n’empiète pas sur un autre budget ville. Une précision qui avait déjà été faite lors de précédentes réunions. Outre ce volet financier, certains habitants s’inquiétaient aussi de l’oeuvre en elle-même. « On a montré des plans à une assemblée générale », rappelle Bruno Lestienne du comité de quartier de l’Hommelet d’ajouter, « ce qui était aussi au coeur de la polémique ce sont les travaux du square autour desquels il a manqué de communication de la part de la Ville. » L’inquiétude pouvait cependant être légitime. L’artiste, Wim Delvoye a souvent créé la polémique autour de ses oeuvres dont une série de nids artificiels pour oiseaux décorés avec des accessoires sado-maso ! « On en a discuté avec l’artiste. On voulait quelque chose de classique et de rassembleur », précise Bruno Dupont. Le thème choisi : le sport, « quoi de plus fédérateur dans un quartier où se mélangent de nombreuses communautés » , souligne Bruno Lestienne. La statue, en bronze, représente une version contemporaine du Discobole (lanceur de disque) de Myron. L’athlète comme emporté par son geste continue l’action du lancer jusqu’à s’enrouler sur lui-même. Elle est arrivée hier d’Anvers, avec Jurgen Blocher, quatrième génération de fondeur. Ce dernier l’a patiné sur place lui donnant une brillance dorée éclatante. « Sa couleur n’est pas encore définitive. Elle va évoluer avec le temps, s’oxyder », précise Bruno Dupont. « On est ravi du résultat », avoue Bruno Lestienne qui la découvrait hier pour la première fois tout comme les représentants d’artconnexion. En sera-t-il de même pour les riverains de la résidence Latines qui n’ont pas toujours vu d’un bon oeil cette sculpture et pour les passants ? Premières réponses samedi matin lors de l’inauguration officielle de la sculpture à 11h30.

1 Trackback / Pingback

  1. #566 Le « Discobolos  de Wim Delvoye inauguré à Roubaix « LeBlog2Roubaix

Laisser un commentaire à propos de l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s