A VOIR

Roubaix est passée sur TF1, oui mais…

Ce dimanche 5 février, Roubaix fait l’objet d’une édition spéciale « Zoom sur… » présentée par Claire Chazal, sur la première chaine privée de France. Moment important puisque forte audience. Qu’allait donc montrer la chaine de « Money Drop« , de « la Roue de la Fortune« , de « Qui veut gagner des Millions« , du « Juste Prix« , des réalités sociales de notre ville ?

Cela est-il un portrait fidèle de Roubaix ? Eh bien, à notre avis, pas tout à fait. Ce qui est quand même assez amusant, c’est que les sujets abordés répondent en partie à la stratégie de marketing de territoire pensée depuis 15 ans : un sujet sur le parc de Barbieux, le Paris-Roubaix, un commerçant du marché de l’Epeule, Caroline Carlson et Centre Chorégraphique National, le Musée la Piscine, la Condition Publique. Un deuxieme reportage aborde le Quartier des Modes, Esmod, la Manufacture des Flandres, et puis Roubaix LA ville des Lofts. Enfin, le 3eme reportage clôt la série par la Vente par Correspondance, la Redoute, les 3 Suisses, Damart, et l’e-Commerce comme Atylia et Altima. Le tout entrecoupé d’images de couchés de soleil sur le centre-ville rénové, des zooms poussés à fond et des ciels bleutés, et ses belles couleurs murales 100% ….artificielles !

Si on apprécie le choix rédactionnel de montrer une belle image du territoire, ne manque-t-elle pas quand même un peu de réel et du quotidien ? Certes, en voix off, il est dit que « Roubaix est la ville la plus pauvre de France » mais ne doit-on pas regretter qu’il n’y ait pas une seule interview d’habitant, de jeune, de vieux, de militant de comité de quartier (ni même d’autre association) ou de petit commerçant ? Ni d’élu d’ailleurs.

Au fond, n’est-on pas là devant une image construite un peu trop parfaite et un peu trop markétée de Roubaix faite pour rassurer la ménagère de moins de 50 ans ?

5 Comments on Roubaix est passée sur TF1, oui mais…

  1. Une vision en effet bien idéalisée de Roubaix. J’y vis et je n’ai pas l’impression de faire partie de cette carte postale chatoyante et optimiste. Là mienne est plutôt grise en noir et blanc, déchirée et tâchée. Tant mieux si certaines personnes vivent bien leur vie à Roubaix, mais je doute qu’ils habitent dans les quartiers populaires. Mettre l’accent sur le fort contraste de Roubaix aurait sans doute été beaucoup plus honnête mais… on parle de TF1, la ville peut au moins s’estimer heureuse qu’ils n’aient pas choisi l’angle opposé, la misère, l’insécurité et le grisaille, ils ne nous auraient pas raté…

  2. Bien d’accord avec vous… Rien sur les 33,2 % de chômage … On est dans le marketing, le beau Roubaix, ce qu’il faut en montrer… mais là, on a caché beaucoup de ce qu’est réellement Roubaix !!

  3. bonjour 🙂 moi j’ai apprécier ce zoom sur Roubaix 🙂 pour une fois qu’on en parle pas comme une ville remplie de chômages et de délinquances ! j’aime et j’aimerai toujours ma ville, même si parfois il n’y fait pas bon vivre 😉

  4. Grégory Wanlin // 6 février 2012 à 17:49 //

    Bonjour
    Effectivement une vision un peu polarisée, façon Amélie Poulain, mais il ne s’agissait pas d’un reportage en profondeur. Et j’ai assez aimé la dame disant que malgré les difficultés, Roubaix n’abandonne jamais. Un commentaire assez représentatif et optimiste.

  5. POVOAS Charles // 12 février 2012 à 19:54 //

    Bonsoir à tous,
    j’ai trouvé le reportage sur Roubaix très intéressant et j’y retrouve les éléments qui font maintenant son image de marque. Tout n’y est pas dit, certes, car en quelques minutes, difficile de décrire les multiples faces de cette ville et ce n’est pas l’objectif du concept présenté par TF1. il s’agissait de présenter Roubaix dans ses meilleurs atouts, culturels, économiques, tout ce qui fait et fera de Roubaix, une ville attractive. Les problèmes socio-économiques ne sont pas ou très peu abordés, oui effectivement et alors ? Roubaix vient de très loin depuis le déclin de l’économie textile, il n’y avait rien ou presque rien. Il y a des marges de progression, oui effectivement et c’est le défi à relever avec tous les acteurs de la vie sociale et économique. Oui, Roubaix apparait dans ses meilleurs côtés et il n’y pas de quoi être choqué, C’est bien il faut continuer dans ce sens.

Laisser un commentaire à propos de l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s