A VOIR

Il y a 20 ans naissait « l’Hestival », festival hip hop des quartiers de Roubaix !

C’était durant l’été 1995, suite à une subvention des Quartiers d’été, du Conseil Régional Nord Pas de Calais, alors présidé par Marie-Christine Blandin. Avec à peine 10.000 francs, l’équipe du comité de quartier de l’Hommelet avait posé les bases de ce qui deviendrait un vrai festival culturel, populaire, et participatif au coeur des quartiers !

Ils avaient 10, 15 ou 20 ans, en 1995 : les jeunes découvraient le premier Hestival, soit 10h de hip hop non stop, de joies, de fêtes, en plein air, en pleine ville !

L’idée en était venue de discussions avec les jeunes de quartiers de Roubaix : ça manquait cruellement d’expression rap dans nos contrées ! Pas si simple à concrétiser cependant : aux premières annonces, on nous avait prédit émeutes, bastons, incendies. Imaginez, créer un festival de musiques dites urbaines en plein Roubaix ! Ce fut, durant cinq éditions, tout l’inverse : la joie de faire ensemble, de partager, de faire bouger la ville ! Bref, construire la ville par le biais d’un festival de musiques urbaines n’était pas si idiot.

Nous avions voulu en faire un « Woodstock rap » (le concert historique datait d’un 15 août) sur ce qu’on appelait alors « la friche Phildar », là même où se tenait le siège social officiel des pelotes de laine, terrain de 4 hectares depuis devenu le parc du Nouveau Monde.

Pour cette première édition, on avait mis tout le budget dans du matos de scène et recruté des groupes locaux de danse ou chant (la plupart étaient venus gratuitement). On a par exemple programmé New Dance Street, qui voyait les premières scènes du Roubaisien Brahim Bouchelaghem, ou encore Nouvelle Ecole West Side (alias Theo et M.O.H, Mohamed Ider, devenu chorégraphe). On se souvient aussi des lillois Sampleur et Sans Reproche, de MC Associés (Solda et DJ Kéo), de Ragga Black Posse, des jeunes de Dance Of Dream (Alma), de Sirfem, de M.S.Raï (c’était aussi les seuls concerts raï en pleine air du coin !) et de Mékong.

grafitis

Sur le mur de la « friche Phildar », face à la rue du Fort, un graffiti « I’m BadMan », l’homme laid (jeu de mot !) signé d’un mystérieux No8Do. Mais qui a donc bien pu graffé là ?

Le groupe en tête d’affiche était A- Free-K qui sortait cet été là : « Le Tempo » (à écouter ci-dessous).  C’était rap mais aussi pop. A-Free-K, groupe du Nord, avait connu un autre succès, à l’époque de la prévention Sida : « Sans préservatif, il faut paniquer« .

La longue journée de concerts du mardi 15 aout 1995 s’était terminée après minuit par les groupes de raï, dans une fête inédite à Roubaix en plein été. Une joie spontanée, beaucoup de fraternité, une envie de s’amuser tous ensemble, dans les quartiers Nord, ont fait de cet événement une première. Je me souviens, le service Animation de la Ville de Roubaix, nous avait même apporté des fleurs le lendemain matin, sans doute séduit par l’accueil des bénévoles. Nous avions aussi prévu au programme un thé dansant pour les personnes agées de la Résidence du Nouveau Monde qui nous servait de loges !

Nous ne savions pas, à l’époque, qu’on partait pour 5 années d’organisation de ce festival, issu des habitants, programmé par les jeunes, que nous communiquerions dans des medias nationaux (MCM, Radikal, l’Affiche…), qu’on verrait le meilleur (20 000 personnes présentes en 94, des bus venus de partout notamment de Marseille !) mais aussi le pire (une journée gâchée par une pluie torrentielle en 99 qui a finalement plombé l’organisation). Nous n’avions pas su le recommencer en 2001 ni après, même si, à chaque campagne des municipales depuis, immanquablement, promis (mais pas juré) : on nous donnerait les moyens de le faire renaître un jour…

Ce fut cependant une expérience incroyable de partage culturel non élitiste (certains nous qualifiait même de « vrai festival pour les roubaisiens ») et un fabuleux outil d’implication des gens dans leurs quartiers puisqu’il a donné, au fond, une histoire aux fondations du parc du Nouveau Monde, fort fréquenté depuis.

Pour plus d’infos, voir :

1 Comment on Il y a 20 ans naissait « l’Hestival », festival hip hop des quartiers de Roubaix !

  1. Vivement que l’Histoire recommence !

    KZ

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Ce soir, c’est XU ! (festival Expériences Urbaines) | Roubaix | LeBlog2Roubaix.Com
  2. Regard sur les « usagers  des services sociaux et leur participation aux actions qui les concernent | «Ecrire pour et sur le travail social
  3. Rendez-vous ce samedi 4 juin pour « Pas de quartier » 2016 ! – LEBLOG2ROUBAIX.COM

Laisser un commentaire à propos de l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s