A VOIR

#132 Le Jardin de Traverse à l’Epeule

Voici le Jardin de Traverse qui se situe dans le quartier de l’Epeule, présenté (et animé) par Anne-Sophie Danjou qu’on avait vu ici. Ici c’est à l’occasion d’une conférence de presse sur le prochain Rendez-Vous aux Jardins, dans tout Roubaix les 1, 2 et 3 juin prochain.

On y voit entre autres, Audrey Lemaitre (Angle 349), Medhi Berrabah (Astuce), et les élus roubaisiens : Denise Bouchez, Christian Carlier, Michel Caron, et Pierre Dubois.

3 Comments on #132 Le Jardin de Traverse à l’Epeule

  1. J’ai l’impression que cela fait très « bobo » !
    J’ai connu les jardins ouvriers (ceux de mineurs) dont le but était d’améliorer les fins de mois (les paies=quinzaines) trop petites !
    – légumes de toutes sortes,
    – luzerne (pour les lapins)
    Sans les aides d’aujourd’hui (assistanat dirait le monde de Zarkozy), il fallait se débrouiller!

  2. Projet qui n’a jamais vu le jour, car pour la parlotte certains savent y faire, mais de concrétiser, c’est une autre histoire.
    Pour qu’un jardin populaire soit rentable, il doit avoir une superficie de 220 mètres carrés.
    Autrement vous y perdez tant de l’argent que du temps.
    Mieux, je connais une parcelle cultivée sur de lopins de moins de cent mètres carrés et sur des terres polluées.
    Mais comme c’est une opération de prestige, personne n’ose y redire.

    Voici donc l’ébauche de ce projet de quartier, qui ne verra pas le jour, car les décideurs de la démocratie participative des habitant, ne veulent pas faire participer réellement les citoyen.
    Il est à notifier, que cette ébauche a été photocopiée et distribuée en 300 exemplaires et à compte d’auteur.
    Une idée peut générer un projet de Quartier.
    Projet ayant pour objectif la sensibilisation de l’habitant a être acteur de son environnement proche.
    Le quartier des Trois Ponts est directement concerné mais le Carihem pourrait bénéficier de l’équipement.
    Prise de conscience de l’intérêt pédagogique de l’aménagement de la zone. Le public concerné est de
    2500 familles.
    Ce projet doit évoluer en collaboration étroite avec les habitants. En filigrane les élections futures vont déterminer les politiques de quartier durant les cinq prochaines années. Les futurs décideurs qui se présenteront devant les électeurs doivent se positionner sur le devenir des quartiers de Roubaix.
    C’est un défi à la démocratie participative au réel.
    Zone concernée:
    Les 6 voies buttoirs de chemin de fer entre Camaïeu et gare de triage des P. T. T. Longeant l’avenue
    -. BRAM et pouvant avoir une entrée sur le rond point coté parking de camaïeu. Surface d’environ 4500 m2.
    30 m X 1500 m. Ancienne gare de triage.
    Activités possibles.
    Création d’un jardin collectif à caractère pédagogique avec garderie de petits animaux durant les vacances prises par l’habitant. ( Lapin nain, oiseaux et autres sauf canidé ).
    Aspect culture: Légumière et florale. Jardin des odeurs par l’emploi de plantes odoriférantes. Jardin de plantes à caractère médicinal. Le tout, doit-être conçu sur un parcours pédagogique axé sur l’environnement. Avec la possible création d’atelier travaillant sur l’hygiène de vie et la confection florale en fleurs sèches. Cela organisait en collaboration avec les cinq écoles du quartier et avec les structures déjà existantes. Vue la grandeur de la surface l’aménagement demande l’aide de techniciens paysagistes. ( Environ 30 mètres sur 1500 mètres ). Création de carrés à titre privé type jardins populaires. ( 30 à 40 et plus ). Eventualité possible de diverses volailles en petite quantité pour l’éveil des enfants. Sentier pédestre possible entre la rue de Valenciennes et les berges du canal sur environ 1500 mètres. En demande des habitants, la création d’une zone close pour la gente canine ayant besoin d’espace. Avec entrée sur le quartier coté rue de Valenciennes mais séparée du jardin collectif.
    Partenaires de quartier: le comité de quartier qui doit gérer les créations d’emplois que générera ce projet. ( Entre 2 et 3 en permanence). Important pour l’autonomie du projet, celui ci doit absolument être porté par les résidents du quartier. Même s’il doit être chapeauté par un chantier nature en vue d’obtenir des financements. A terme, le jardin collectif doit devenir autonome et exclusivement sous forme associative à la charge des structures du quartier des Trois Ponts et des habitants utilisateurs des jardins privés.
    Intervenants sur le foncier:
    La municipalité et le propriétaire S.N.C.F. Faire un appel du pied pour les interpeller. Aménagement de la zone par entreprise intermédiaire.
    Les financeurs sont à rechercher:
    La région, le conseil général, la fondation de France, le ministre de l’économie solidaire et pourquoi pas les entreprises mitoyennes et la S.N.C.F..,
    Coût estimé de l’installation: 1 000 000 francs pour l’aménagement de surface et l’aide structurelle de fonctionnement..

    MESDAMES ET MESSIEURS. Parfois, une simple idée peut évoluer sur du concret. L’exemple même dans cette ville peut être comparaît à la ferme aux loisirs de l’avenue d’Alsace à ROUBAIX.
    En effet, cet équipement est le fruit d’une idée d’une personne voulant introduire dans un quartier de la ville un outil faisant une approche du monde animal. Cela est parti d’une occupation illégale d’un bâtiment non occupé, beaucoup d’énergie et d’opiniâtreté d’un petit groupe de personnes. Mais quinze années après, la valeur ajoutée de cet équipement, est largement positive et reconnue.
    Le quartier des TROIS PONTS à ROUBAIX ne dispose pas d’équipements dignes de desservir 2500 familles. Bien sur, la maison des services est un investissement conséquent, le centre social sous gouverne municipal apporte aussi sont poids dans le quartier. Mais dans d’autres domaines, le quartier des TROIS PONTS est un parent pauvre de la ville. Alors que les besoins sont criants, il ne se trouve pas à disposition des associations un complexe multi-sports. Une tranche de la jeunesse se trouve sans autre possibilité que de passer l’ennui en errant dans le quartier, faute d’être prise en charge après 19 heures.
    Puis dans le domaine de l’environnement, le quartier des TROIS PONTS est largement en retard sur d’autres quartiers de la ville. On parle de tri sélectif des déchets, mais aucune harmonisation sur le parc des conteneurs actuels allant dans le sens de la propreté. La végétation arboricole qui pose problème de santé à un grand nombre des habitants du quartier lors des périodes estivales. Les allergies aux pollens sont des choses dues à un environnement végétal âgé de plus de 25 ans. La totalité des trottoirs du quartier sont à refaire et cela en fonction des racines aériennes des arbres le long des rues. Ces trottoirs sont parfois comparés à des montagnes Russes tellement il s’y trouve des dénivellations.
    La pollution sonore est aussi un secteur qui demande réflexion et traitement. Les pelouses sont tondues par des engins bien trop bruyants alors que cela indispose bien des résidants dans le quartier. La pollution visuelle est un facteur défavorisant pour le quartier des TROIS PONTS. Comme certains secteurs qui sont en friche depuis plus de cinq ans.
    D’autres problèmes viennent se greffer sur cette toile de fonds faisant la vie de ce quartier, mais est-ce à dire qu’il faille baisser les bras D’autant que les acteurs politiques locaux se représentent aux électeurs d’ici quelques mois. La période est propice pour les interpeller sur le devenir, des habitants des quartiers largement délaissés depuis dix ans. Sur le verso de cette feuille, j’émets une idée, qui pourrait faire son chemin et évolué sur un projet d’équipement de quartier. Mais ce genre de projet ne se réalise que s’il est porté par un groupe de personnes. C’est à ce titre que votre point de vu est sollicité.

  3. Voici donc l’ébauche de ce projet de quartier, qui ne verra pas le jour, car les décideurs de la démocratie participative des habitant, ne veulent pas faire participer réellement les citoyen.
    Il est à notifier, que cette ébauche a été photocopiée et distribuée en 300 exemplaires et à compte d’auteur.
    Une idée peut générer un projet de Quartier.
    Projet ayant pour objectif la sensibilisation de l’habitant a être acteur de son environnement proche.
    Le quartier des Trois Ponts est directement concerné mais le Carihem pourrait bénéficier de l’équipement.
    Prise de conscience de l’intérêt pédagogique de l’aménagement de la zone. Le public concerné est de
    2500 familles.
    Ce projet doit évoluer en collaboration étroite avec les habitants. En filigrane les élections futures vont déterminer les politiques de quartier durant les cinq prochaines années. Les futurs décideurs qui se présenteront devant les électeurs doivent se positionner sur le devenir des quartiers de Roubaix.
    C’est un défi à la démocratie participative au réel.
    Zone concernée:
    Les 6 voies buttoirs de chemin de fer entre Camaïeu et gare de triage des P. T. T. Longeant l’avenue
    -. BRAM et pouvant avoir une entrée sur le rond point coté parking de camaïeu. Surface d’environ 4500 m2.
    30 m X 1500 m. Ancienne gare de triage.
    Activités possibles.
    Création d’un jardin collectif à caractère pédagogique avec garderie de petits animaux durant les vacances prises par l’habitant. ( Lapin nain, oiseaux et autres sauf canidé ).
    Aspect culture: Légumière et florale. Jardin des odeurs par l’emploi de plantes odoriférantes. Jardin de plantes à caractère médicinal. Le tout, doit-être conçu sur un parcours pédagogique axé sur l’environnement. Avec la possible création d’atelier travaillant sur l’hygiène de vie et la confection florale en fleurs sèches. Cela organisait en collaboration avec les cinq écoles du quartier et avec les structures déjà existantes. Vue la grandeur de la surface l’aménagement demande l’aide de techniciens paysagistes. ( Environ 30 mètres sur 1500 mètres ). Création de carrés à titre privé type jardins populaires. ( 30 à 40 et plus ). Eventualité possible de diverses volailles en petite quantité pour l’éveil des enfants. Sentier pédestre possible entre la rue de Valenciennes et les berges du canal sur environ 1500 mètres. En demande des habitants, la création d’une zone close pour la gente canine ayant besoin d’espace. Avec entrée sur le quartier coté rue de Valenciennes mais séparée du jardin collectif.
    Partenaires de quartier: le comité de quartier qui doit gérer les créations d’emplois que générera ce projet. ( Entre 2 et 3 en permanence). Important pour l’autonomie du projet, celui ci doit absolument être porté par les résidents du quartier. Même s’il doit être chapeauté par un chantier nature en vue d’obtenir des financements. A terme, le jardin collectif doit devenir autonome et exclusivement sous forme associative à la charge des structures du quartier des Trois Ponts et des habitants utilisateurs des jardins privés.
    Intervenants sur le foncier:
    La municipalité et le propriétaire S.N.C.F. Faire un appel du pied pour les interpeller. Aménagement de la zone par entreprise intermédiaire.
    Les financeurs sont à rechercher:
    La région, le conseil général, la fondation de France, le ministre de l’économie solidaire et pourquoi pas les entreprises mitoyennes et la S.N.C.F..,
    Coût estimé de l’installation: 1 000 000 francs pour l’aménagement de surface et l’aide structurelle de fonctionnement..

    MESDAMES ET MESSIEURS. Parfois, une simple idée peut évoluer sur du concret. L’exemple même dans cette ville peut être comparaît à la ferme aux loisirs de l’avenue d’Alsace à ROUBAIX.
    En effet, cet équipement est le fruit d’une idée d’une personne voulant introduire dans un quartier de la ville un outil faisant une approche du monde animal. Cela est parti d’une occupation illégale d’un bâtiment non occupé, beaucoup d’énergie et d’opiniâtreté d’un petit groupe de personnes. Mais quinze années après, la valeur ajoutée de cet équipement, est largement positive et reconnue.
    Le quartier des TROIS PONTS à ROUBAIX ne dispose pas d’équipements dignes de desservir 2500 familles. Bien sur, la maison des services est un investissement conséquent, le centre social sous gouverne municipal apporte aussi sont poids dans le quartier. Mais dans d’autres domaines, le quartier des TROIS PONTS est un parent pauvre de la ville. Alors que les besoins sont criants, il ne se trouve pas à disposition des associations un complexe multi-sports. Une tranche de la jeunesse se trouve sans autre possibilité que de passer l’ennui en errant dans le quartier, faute d’être prise en charge après 19 heures.
    Puis dans le domaine de l’environnement, le quartier des TROIS PONTS est largement en retard sur d’autres quartiers de la ville. On parle de tri sélectif des déchets, mais aucune harmonisation sur le parc des conteneurs actuels allant dans le sens de la propreté. La végétation arboricole qui pose problème de santé à un grand nombre des habitants du quartier lors des périodes estivales. Les allergies aux pollens sont des choses dues à un environnement végétal âgé de plus de 25 ans. La totalité des trottoirs du quartier sont à refaire et cela en fonction des racines aériennes des arbres le long des rues. Ces trottoirs sont parfois comparés à des montagnes Russes tellement il s’y trouve des dénivellations.
    La pollution sonore est aussi un secteur qui demande réflexion et traitement. Les pelouses sont tondues par des engins bien trop bruyants alors que cela indispose bien des résidants dans le quartier. La pollution visuelle est un facteur défavorisant pour le quartier des TROIS PONTS. Comme certains secteurs qui sont en friche depuis plus de cinq ans.
    D’autres problèmes viennent se greffer sur cette toile de fonds faisant la vie de ce quartier, mais est-ce à dire qu’il faille baisser les bras D’autant que les acteurs politiques locaux se représentent aux électeurs d’ici quelques mois. La période est propice pour les interpeller sur le devenir, des habitants des quartiers largement délaissés depuis dix ans. Sur le verso de cette feuille, j’émets une idée, qui pourrait faire son chemin et évolué sur un projet d’équipement de quartier. Mais ce genre de projet ne se réalise que s’il est porté par un groupe de personnes. C’est à ce titre que votre point de vu est sollicité.

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. #466 Journée biodiversité et développement durable « Roubaix : leBlog2Roubaix !
  2. #718 Nettoyons la Nature à l’Epeule | Roubaix | LeBlog2Roubaix.Com
  3. Garden Pride à l’Epeule | Roubaix | LeBlog2Roubaix.Com

Laisser un commentaire à propos de l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s