A VOIR

# 347 « Paroles d’habitants » au quartier des Trois Ponts

Pour ce nouveau numéro de paroles d’habitants nous nous sommes rendu dans le quartier des Trois Ponts. Les habitants, nous ont donc parlé de leurs vies quotidiennes dans ce quartier, de leurs envies de changements pour les trois ponts comme notamment plus d’espaces verts et d’occupation pour les jeunes ainsi que la démolition des tours et la rénovation urbaine.

Merci à Philippe Lievins, présidents du Comité de Quartier des Trois Ponts, de nous avoir accompagné dans son quartier.

8 Comments on # 347 « Paroles d’habitants » au quartier des Trois Ponts

  1. J’invite le « président de ce comité de quartier » à faire preuve d’autant de zèle pour enfin effectuer une Assemblée Générale digne de ce non, que lorsqu’il collait pour un parti politique.
    Je l’invite aussi à faire son bilan des actions menées dans ce quartier.
    Il est dommage que vous n’êtes pas venu consulter les gens locataires des tours infernales.
    Comme celle que gère la C.M.H. Logicil…
    Qui se fait abattre une tour sur l’argent public en faisant valoir son invivabilité, mais oublie que les deux autres sont tout aussi invivable.
    Mais très rentable grâce au relais de téléphonie que loue le bailleur sans, que cela se ressent sur les charges générales des locataires.

    Il n’y a plus de démocratie participative des habitants du quartier depuis des lustres.
    On signe les dossier ANRU sans concertation et en imposant.

  2. @Roubaisien :

    Tu sais que ce que j’en pense : un président de CQ associatif ne peut pas tout, tout le temps pour tout le monde, avec les (relatifs) moyens qu’on lui octroie. Il a, au contraire, besoin de bonnes volontés qui l’entoure !

    De notre coté, l’équipe a fait un Parole d’Habitants avec les gens qu’elle a rencontré, un peu au hasard — comme c’est le cas les autres fois !

  3. Par contre, ce comité peut se permettre de ne pas faire d’A.G. régulière.
    Ceux qui le détiennent peuvent passer du temps pour faire du collage d’affiche pour un parti.
    L’un d’eux peut faire du collage sur des parties privatives comme lors de la venue de madame Royale.
    Ce comité peut aussi comme cela a été le cas pour moi, laisser une déclaration non conforme en préfecture, alors que j’avais démissionné de ce comité deux ans auparavant.
    Ce comité est absent et dans la poche des politiques au détriment des habitant.
    Les a t’on entendu sur le dossier A.N.RU.?
    Le journal de quartier qui faisait le lien avec les habitants, plus personne n’en entends parler…
    Ce comité n’est représentatif que des personnes, qui le composent.

  4. sophie // 24 avril 2008 à 16:39 //

    Nous avons réalisé ce micro trottoir comme nous le faisons habituellement, c’est a dire spontanément. D’ailleurs nous avons rencontré énormément de difficultés à interroger les habitants des trois ponts, qui pour la plupart ne voulait pas nous répondre ou s’exprimer devant nos caméras. je remercie encore une fois Philippe Lievins qui nous accompagné et orienté dans son quartier. c’est grâce à lui que ce reportage a pu être réaliser et il me semble qu’il a souhaité donner la parole aux habitants de son quartier qui malheureusement ne l’ont pas prise. je remercie tout de même ceux qui se sont exprimés

  5. Tiens!
    Les habitants ne veulent pas s’exprimer.
    Et pour cause, ils sont sous pression et aux prises avec les pseudos bailleurs sociaux.
    Et depuis qu’ils causent dans le vide, c’est plus que logiques que maintenant, il ne revendiquent plus.
    Il existe dans ce quartier des éducateurs de rue, une association de locataires pact cal, un centre social…
    Des interlocuteurs, il en reste un peu.
    Faites l’effort d’aller frapper aux portes, et vous verrez que les habitants ne sont pas si muet que cela.
    Quant à Lievins, je le dis et l’écris, il n’est qu’un président d’un comité fantoche et soumis à un parti politique.
    En 1999, j’avais aidé à la reprise de ce comité par d’autres.
    Il s’avère que j’ai eu tort. Dès la prise en main de ce comité, cela a été l’embauche du copain du copain et de l’incompétence au détriment d’un projet de quartier.
    Puis même un dossier F.P.H. pour lequel j’étais désigné comme formateur dans les technologies informatique pour les habitants.
    Ce qui était faux, mais qui me valu par la suite les foudre de l’administration concernant des salaires ou appointements que je n’ai jamais perçu.
    Je ne pointe pas la façon dont vous avez fait ce reportage, mais l’absence totale de représentativité des membres de ce comité.
    Maintenant, qu’attend le président pour venir s’exprimer…
    Plutôt que de me raconter des bobards, comme lors de sa campagne de collage d’affiche sur du privatif.
    Selon lui et en public, il m’a affirmé qu’il en avait eu l’autorisation du chargé de clientèle d’un bailleur. Alors que ce même chargé de clientèle m’a affirmé du contraire.

  6. Je pense, dans un premier temps, que l’espace réservé aux commentaires sur notre blog n’est pas le lieu pour régler des conflits personnels mais que cela doit se faire de vive voix pour cela je vous invite à vous adresser directement aux personnes concernées.
    Ensuite en ce qui concerne le concept du micro trottoir, il est d’interroger spontanément les gens dans la rue et non pas d’aller les chercher chez eux. on joue sur la spontanéité du moment et sur le libre arbitre et expression des gens. s’ils veulent s’exprimer s’est tant mieux sinon tant pis on ne les oblige à rien.( le sous titre de parole d’habitants étant coups de cœurs ou coups de gueules )
    certains se sont exprimé , nous avons diffusé leurs paroles, notre travail s’achève ici. A présent s’est au poids des images et des mots de faire leur chemin.
    pour ma part je suis simple journaliste et non pas médiateur social et si je suis médiateur ce n’est que simplement pour faire le lien entre l’info que j’ai ou que l’on me donne et le lecteur, l’internaute (dans ce cas), le spectateur ou l’auditeur.

  7. Extrait:
    Je pense, dans un premier temps, que l’espace réservé aux commentaires sur notre blog n’est pas le lieu pour régler des conflits personnels mais que cela doit se faire de vive voix pour cela je vous invite à vous adresser directement aux personnes concernées.

    Réponse.
    Pour mémoire, c’est moi qui vous ai invité à venir faire ce reportage lorsque vous avez sur ce blog, suggéré de nous manifester pour vos reportages.
    Puis je ne règle aucun compte, je fais simplement preuve de citoyenneté en divulgant une certaine réalité cachée.
    Je n’ai pas attendu après le journalisme pour m’exprimer, il suffit de le vérifier par mes publications multiples sur ce blog et dès son ouverture.
    Ainsi que sur le forum ptitconcitoyen deuxième mouture, car la première n’est plus sur la toile. Ici dans cette ville, on n’aime pas que les gens prennent la parole et de façon libre.
    La réalité est que le quartier des Trois Ponts est laissé à l’abandon par ceux qui en principe devrait être les relais de la parole des habitant.
    Quant à savoir ce qu’est un comité de quartier, j’ai était à très bonne école, lors de la création de ceux ci, ma mère était membre créatrice du votre.

Laisser un commentaire à propos de l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s