A VOIR

LeBlog2Roubaix à Grenoble !

capcom

Après Nice, Toulouse, Grenoble, Issy-les-Moulineaux, Rome, Bruxelles, Paris, leBlog2Roubaix sera à nouveau à Grenoble dans le cadre d’une rencontre nationale Communication & Urbanisme organisé par Cap-Com. Fabriquer la ville ensemble en est le thème général. Le programme en pdf est ic

Le rôle de la presse : entre pédagogie et controverse

Les journalistes sont-ils formés aux questions urbaines pour faire partager la complexité de la fabrication de la ville ? Dans l’organisation et le processus d’un projet, qui communique avec la presse, quand, comment ? Dans la concertation, les médias sont un levier pour la mobilisation, mais ensuite lorsqu’il y a débat, quel est leur rôle ? D’autre part, le paysage médiatique évolue : de nouveaux acteurs, pas forcément journalistes développent de nouveaux outils pur faire partager l’information « autrement ». Quelle place prennent-ils ? Comment les acteurs de la ville s’informent-ils aujourd’hui ? Comment améliorer l’accès à une information diversifiée ?

Cette formation est destiné aux Services communication et urbanisme de collectivités territoriales,
élus, mission GPV et ANRU, services politique de la ville, organismes de logement social, agences d’urbanismes, SEM, architectes, urbanistes, consultants…

Soutenez-nous !

Agenda

Achetez vos places pour la quadruple élection internationale + Miss Roubaix Métropole qui aura lieu à Roubaix le dimanche 25 avril 2021. Nous élirons 4 miss France ! Cliquez ici.

9 Comments on LeBlog2Roubaix à Grenoble !

  1. Hello
    j’aurais le plaisir de faire ta connaissance vendredi matin au Cap Com.
    Deux vainqueurs au Festival de Romans qui se retrouvent, ça va faire du bruit!!
    A vendredi

    Dominique
    Mon Saint-Egrève

  2. J’avais repéré cette manifestation et j’en ai un peut parlé lors de ma présentation intitulée « 10 minutes de parole d’habitant sur la concertation » faite à la MDA de Roubaix le 10 Juin 2008.
    Je n’ai pas encore mis les diapos de ma présentation en ligne mais ça ne saurait tarder…
    Pour moi la concertation n’existe pas vraiment dans le domaine de l’urbanisme. Elle n’est qu’un outil de communication au services des urbanistes et des politiques.

  3. @Dominique : avec plaisir !

    @Libretto : tiens-moi au courant. On m’a dit plutôt du bien de la mobilisation pour cette réunion qui aurait re-légitimer les comités de quartier comme interlocuteur privilégié sur ce thème.

  4. Le citoyen de base n’a pas son mot à dire dans le domaine de l’urbanisme.
    Cela donne par exemple l’Alma gare totalement hors concept quinze ans après.
    Ou maintenant les Trois Ponts, sans l’avis de l’habitant.
    http://www.libelille.fr/saberan/2008/05/dix-jours-grign.html

  5. @Bruno : je ne suis pas expert et déchiffrage de parole d’élu mais il m’a semblé que la mutualisation des moyens restait en marche et si j’ai bien compris, cette mutualisation c’est pas bon pour l’autonomie des comités de quartier.
    @Roubaisien : Exact. Dubois a d’ailleurs dit ce jour là que comme l’ANRU était urgent (sinon l’état ne donne pas les subventions…) il n’y avait pas de temps pour la concertation !

  6. @Libretto:
    Mais c’est qu’il n’y a jamais eu de concertation dans cette ville.
    Le résultat, c’est le désaveux par les urnes, non pas en votant contre mais en ne votant plus.
    Il ne faudra pas venir se plaindre, si un jour ou l’autre cela explose de nouveau dans les quartiers délaissés…

  7. Cormann // 15 juin 2008 à 13:11 //

    Il ne faut pas dire que dans cette ville il n’y a jamais eu de concertation !Il y a des réunions de quartiers, on voit toujours les mêmes personnes, et c’est velui qui crie le plus fort qui a raison. Je pense qi’il devrait y avoir des réunions thématiques, et les habitants pourraient venir et participer selon sa sensibilité, l’une sur l’hurbanisme, l’autre sur les animations du quartier, l’autre sur la citoyennté et la prévention et sécurité.
    Mais il ne faut pas dire que l’on ne consulte pas les habitants. Le tout s’est de venir aux réunions.

  8. @Cormann:
    La concertation en comité restreint ne fait pas avancer la ville.
    Voici un lien sur ce qui en principe devrait être un parmi d’autres des sujets, que l’on devrait pouvoir aborder dans les projets d’urbanisme.
    L’arbre, le végétal, le mobilier urbain qu’il présente…
    http://forums.france2.fr/france2/Environnement/planter-arbres-sujet_6093_1.htm#bas
    Si cela avait été abordé lors de la construction de l’Ama Gare, nous en serions pas là…
    Je réagis sur cette rubrique sous le pseudo de RX.

    Pas mal de gens réagissaient sur l’ex forum ptitconcitoyen, mais la concertation en aura eu le dernier mot en l’éliminant de la toile.
    Comme le forum du site de la ville entre autre…

  9. @Roubaisien : Libretto évoque la mutualisation des Comités de Quartier (tous les permanents employés par un groupement d’employeur géré par l’AIR — pour faire simple) et c’est, à mon avis, une vraie menace sur la démocratie dans cette ville.

    Pour rappel, les Comités (associatifs gérés par les habitants) de quartier sont fondateurs ou co-fondateurs, depuis la municipalité « Vandie 1 » (et un peu avant) voire les premiers porteurs, de tout ce qu’on trouve aujourd’hui en matière de proximité (commissions FPH de quartiers et thématique, mairie de quartier, viva cité, conseil consultatif de grands quartiers, secrétariat permanent desdits conseils, conseil jeunes) ce qu’on a tendance à l’oublier !
    Qu’ils ne soient pas parfaits est aussi relatif au fait que de vrais enjeux importants n’y sont plus construits ou débattus et qui auraient mobilisé les uns et les autres des nouvelles générations.

    Une tendance est d’ailleurs de dénigrer aujourd’hui ces associations-là qui sont pourtant le modèle roubaisien depuis les années 70 qui se veulent aussi des écoles de citoyens (jadis, quelques élus en venaient… ) et des fabriques de projets participatifs.

    @Corman : qu’on voit les mêmes personnes, c’est à la fois une conséquence des moyens assignés par comité et parce qu’on n’a pas les moyens de faire la conscientisation ou de la formation tout le temps pour tout le monde et que malgré tout, il faut maintenir à tout prix au moyen ces personnes là, au lieux d’un éparpillement dans les divers lieux de participation et d’une tendance actuelle qui vise, au nom de la multiplicité et de l’affirmation que les CQ ne seraient pas suffisamment représentatifs (ou encore que le temps des élus, celui des institutions, n’est pas le même que celui des citoyens — autre argument récurrent) à prôner l’occupationnel immédiat et éphémère plutôt qu’à quelque chose qui ressemblerait à du co-décisionnel ou du co-productif sur du moyen terme et de manière transversale sur les différentes thématiques politiques (et non pas juste sur le thème de la démocratie participative devenu aujourd’hui un service en « concurrence » avec les autres, plutôt qu’une attitude politique générale partagée).

    Mais bon, j’ai aussi repéré des volontés et des propositions intéressantes de la part de Fabrice Belin, l’élu délégué.

    A suivre donc.

Laisser un commentaire à propos de l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s