A VOIR

ROUBAIX : Avons-nous touché le fond en matière de saleté urbaine ?

#zerodéchetdanslesruesdeRoubaix ?

Petite chronique très énervée mais non sans humour, qui aurait pu s’intituler « A quand le Zéro Déchet dans nos rues ? ».

Il y a quelques jours, le 22 juillet 2020, je tombais sur une discussion sur le logement sur Facebook car notre ville compte de prestigieuses écoles, avec entre autres des formations qu’on ne trouve qu’à Roubaix : une étudiante en Master 1 Communication d’INFOCOM (école située derrière l’Os à Moelle, depuis 1991) souhaitait « savoir quel est le mieux pour se loger, plutôt sur Lille ou alors Roubaix ? ».

Les étudiants, en majeure partie non Roubaisiens (seuls 6,3% des plus de 15 ans Roubaisiens ont le niveau bac + 3 ou +4 source de l’INSEE et accèdent à ces écoles — mais là n’est pas le débat) sont une cible privilégiée de la communication d’image de marque de la Ville, étudiants de passage à qui on déroule chaque année le tapis rouge, avec tout un tas d’offres sympathiques : un Conseil Étudiant, Une Aide aux Projets Etudiants, une Bourse Citoyenne, un Guide rien que pour eux, un futur tiers-lieu de co-working, de co-living (…de co-…cacola ?), des sorties, des événements dédiés, etc etc, dans l’espoir qu’une fois qualifiés, insérés dans la vie active, solvables, au gros pouvoir d’achat, ils s’y installent durablement, contribuent à la mixité, offrent une image dynamique de ville ….

Just for you, guys : a Student Council, Assistance for Student Projects, a Citizen Grant, a Guide just for them, a future third-place for co-working, co-living, outings, dedicated events, etc etc, you are really the ones welcome to our good old town, you will be our special guests here, we adore you unconditionally, our student gods !! Welcome in Roubayyye !

Et devinez ce que conseillent ces étudiants qu’on a accueillis, bercés, chéris depuis des années, à Roubaix, à leurs collègues et successeurs… ? A 100% : d’aller vivre…  à Lille !
(avec emphase et empressement, d’ailleurs)

Ah ben bravo !
Magnifique test in vivo de l’efficacité du city branding opéré depuis 27 ans à Roubaix !

« Roubaix c’est assez glauque ».
« Ils nous bousillent la copy strat’ des markéteux territoriaux !!! » me suis-je écrié (voir la définition du marketing territorial si vous n’avez pas fait INFOCOM). A quoi cela sert que nos communicants se décarcassent si quelques étudiants propagent une telle mauvaise image de la ville ! (vous ne le savez pas mais Roubaix est quelque part entre Berlin, San Francisco et New York, non mais !)

[jusqu’ici, c’était la première version de mon billet : un coup de gueule contre la vision sans concession de nos chères têtes blondes, sans respect pour toute la strat’ de comm’ et de dév’ d’attractivité, musée, lofts, lieux, mises en place depuis 93 !]

Bref, hier, j’en étais à mes réflexions d’habitant lambda révolté sur tous ces clichés négatifs véhiculés (saleté, chômage, Roubaix Lumière, et même Clara Morgane qui nous traite de fdp.), toutes ces dégueulasseries injustes qu’on se prend dans les dents quand on habite Roubaix de gens extérieurs — quand, sur ma route, arrive cette vision post-apocalyptique d’une rue voisine : pas moins de 5 dépôts d’ordures, de part et d’autres, étalés partout, sur une petite rue d’une centaine de mètres… je vous mets la photo.

Ceci n’est pas un montage. 3 lots d’ordures visibles, plus un de l’autre coté des voitures et un hors champs

Des immondices partout, des emballages de jouets pour gosse, un jeu gonflable, un carton Bleu de Chanel (comme quoi, on peut être un vrai dégueulasse et sentir bon), un caddy d’hypermarché rempli de briques cassées, des sacs poubelles non homologués — il faut expliquer aux gens qui nous lisent que si on a le malheur d’utiliser des sacs mieux conçus et plus pratiques (SMCPP) comme les Handybags™, ils ne sont pas ramassés ! — des bouteilles plastiques dans les sacs des « recyclables » (euh… pareil), un jean délavé, une bouteille de lait, une de bière, une cafetière Senséo, etc etc. « Derrière chez moi, savez-vous quoi qu’y a » aurait volontiers clamé un Gérard Rinaldi joyeux pour désigner un tel dépôt d’ordures, version maxi 45T nécessaire.

5 tas d’ordures sur une seule petite rue (100 m environ)

J’avoue que j’ai craqué ; j’ai posté aussitôt sur le compte twitter de la mairie, re-signalé à Vivacité et ça a été nettoyé le lendemain (entre samedi et dimanche). Qu’on ne s’y méprenne donc pas sur ce post : on a à Roubaix, des agents, des responsables fonctionnels, des élus, qui sont impliqués, et font au quotidien la fierté du service public, peut-être plus qu’ailleurs.

[Finalement, les étudiants, n’ont-ils pas des raisons d’affirmer de tels ignominies ? Peut-être certains se sont-ils égarés dans nos quartiers…?]

Mais là, ce n’est plus possible.
On s’arrête cinq minutes et on se dit qu’au fond, ça fait des années qu’on la dénonce, cette incivilité. Et ici, on atteint le sommet. Ceci dit, il n’y a pas qu’à Roubaix que cela se passe. Mais dans nos quartiers, ce n’est pas une histoire nouvelle et ce n’est pas faute de n’avoir rien fait.

Dans les années 90, entre citoyens, on faisait déjà des « opération propreté », dite « de sensibilisation », avec les « Ilotiers Propreté » (vieux souvenirs de Roubaignots). Trente ans après, on appelle cela « Mon quartier au sens propre » (jeu de mot ! aurait exulté Maitre Capello) et sérieusement le tas d’ordures en question est, à quelques mètres près, toujours et encore là, alimenté encore régulièrement aujourd’hui.

Je viens de retrouver une photo de 2003, d’autres dépôts illégaux signalés lors de visites de quartier avec les élues de l’époque qui juraient, telles Attila, qu’après leur passage, les ordures ne repousseraient plus : le dépôt d’ordures en question est exactement au même emplacement aujourd’hui et n’a jamais bougé d’un centimètre, malgré les menaces de verbalisation et autres opérations de prévention. Les honnêtes gens passent, les ordures restent. D’ailleurs, disons-le aussi ici, on a tous vu ou aperçu des non-résidents venir déposer en voiture et filer aussitôt. A l’anglaise ou plutôt à la Belge. Autre exemple : dans les années 2013, on signalait une décharge anarchique au bout de ma rue, elle est encore là aujourd’hui. En pire (photos ci-dessous).

En 2013, c’était seulement une décharge d’ordures à ciel ouvert, qui avait été nettoyée grâce à l’élu délégué

En 2020, c’est un monceau d’ordures XXL, apparemment désormais impossible à faire nettoyer, malgré nos relances et visites de terrain

Et donc, on parle ici de dépôts d’ordures signalés depuis 7 ans, depuis 20 ans, depuis 30 ans… toujours présents ! On est vingt ans après l’an 2000 et on n’a jamais eu une ville aussi peu respectée. Le ramassage des ordures avec Sacs Homologués Peu Pratiques (SHPP, pas idéal pour du DEEE ni pour du DDS, lol) est depuis des années désuet face à la société actuelle.

Remettre les encombrants ? Des cameras de surveillance partout ? Sanctionner encore plus ? Aujourd’hui il est plus que nécessaire de repenser tout cela, ville et MEL. A quoi bon investir des millions d’euros dans des lieux, événements, réfections de place, fresques, brandmarketing, censés donner une meilleure image de marque à Roubaix si on laisse encore se propager ces comportements et immondices qui pourrissent nos rues depuis des décennies ?
Sans oublier non plus les voitures ventouses stockées un peu partout dans Roubaix et qui contribuent à ce qu’on ne sache plus se stationner en ville, à moins de 3 rues de chez soi. Voitures stockées qui parfois partent en fumée, au cours d’une fête improvisée, par exemple. On avait parlé des 16 voitures-ventouses sur un seul parking lors du débat du 2nd tour. A quand une brigade de dépistage régulier ?

Signalons et interpellons !

Ne laissons plus l’occasion pour des étudiants d’INFOCOM ou autres touristes, de qualifier notre ville de glauque (et non pas de GLLOQ, ce qui aurait montré un certain humour — à ne pas confondre avec l’oeuvre de Marcel Duchamps) et prenons le taureau par les cornes : signalons et interpellons ! Il n’y a pas que la zone « Usine Motte Bossu / Grand Place / Musée / Gare » qui doit être d’être nettoyée tous les jours : les autres quartiers ont droit aussi de resplendir et ne pas laisser le sentiment de vivre dans une seconde zone, parce que moins touristique ou moins visitée.

 

Dès le lendemain, une partie des dépôts ont été nettoyés

Mise-à-jour :
– pendant la rédaction de cet article un ancien adjoint roubaisien (sur un compte privé) a écrit : « peut-être faudrait-il vite engager la construction d’une deuxième déchèterie !! 1h d’attente minimum doit en décourager plus d’un qui, sans vergogne, s’empresseront de jeter leur volume de déchets sur des espaces publics… »

– un ami d’enfance vu hier (habitant aujourd’hui Wasquehal) : « il m’arrive de repasser par nostalgie dans la rue de notre enfance (…) aujourd’hui c’est une horreur ! » (en parlant de la déchetterie sauvage, des carcasses de voiture, décrite ci-dessous)


Carte interactive des dépôts d’ordure clandestins récurrents à Roubaix

Au départ, on voulait juste lancer cette carte pour remobiliser autour de quelques tas d’ordures récurrents, 36000 fois signalés et qui reviennent nous hanter tel Michael Myers dans Halloween (en version série quotidienne multidiffusée). Sauf qu’en remplissant, on se rend compte que ce n’est pas juste un ou deux endroits, c’est carrément partout, le moindre pignon, les pieds d’arbres, les coins de rue, …. et que ça nécessite une autre réponse qu’une réaction au signalement individuel.

Bref, nous souhaitons en faire un outil d’interpellation, de réflexion, qui affiche l’étendue du problème. Elle sera mise-à-jour au fur et à mesure le temps d’arpenter Roubaix.
N’hésitez pas à y contribuer en nous contactant.
Visons le #zerodechetdansnosrues ! (voir plus bas)

Voir directement le lien


Signalons ! (et terminons par une note d’humour)

Rappelons que la Ville de Roubaix offre une application VivaCité pour signaler les dépôts d’ordure, app qui fonctionne bien (iOS et Android)

– pour des gros encombrants, appelez le numéro vert (gratuit) 0 800 203 775 ou allez sur le site internet encombrantssurrendezvous.com (sur lequel vous trouverez aussi la liste complète des objets autorisés et non autorisés)

– la déchetterie du Sartel ouverte tous les jours

– qu’il y a une déchetterie dite « mobile », baptisée « Déchets’tri » (sic) place de la Nation chaque samedi ; on a aussi le Devenez un Z’héros (re-sic) pour le Zéro Déchet (Les Concepteurs-Rédacteurs ou autres copywriters issus d’INFOCOM auront noté la créativité débordante roubaisienne en matière de brand-naming, et non, aucune proposition n’est jetée quand le Service Comm’ fait son brainstorming ! Allez, on est sympa, on vous en offre aussi, à notre tour :  si Véronique fait du tri de bouteille recyclable, on appellera ça la Véro’Tri ; une 2e déchetterie mais plus rapide, serait la Minut’Tri, une réunion confidentielle juste avant est une Chuchot’Tri, un jour on inventera une roue de secours roubaisienne, la Roue B ; et enfin une coquille d’impression dans le Roubaix XXL se dit … une Roub’ ignole ! (Voilà, c’est cadeau !)

Soutenez-nous !

Agenda

Achetez vos places pour la triple élection internationale + Miss Roubaix Métropole qui aura lieu à Roubaix le dimanche 18 octobre prochain. Cliquez ici.

7 Comments on ROUBAIX : Avons-nous touché le fond en matière de saleté urbaine ?

  1. Message recu de Audrey :

    « Une impasse régulièrement prise d’assaut par les poubelles, c’est la rue de la tortue. D’autant plus que la mairie ayant décidé d’enlever les grands bacs à poubelles, les résidents n’ayant pas de cour sont dans l’obligation de mettre les poubelles dans la rue ce qui a amené les rats et souris. Merci la mairie de Roubaix. »

  2. Message recu par mail de Mourad :

    « Bonjour,
    Je partage totalement votre vision de la Roubaix.
    Je pense sincèrement qu’il faut réinvestir dans l’humain la proximité.
    Faire du porte à porte préventive par la Police Municipale.
    Ex : dans un quartier ou Rue, c’est souvent les mêmes qui jettent.
    Quand vous avez identifié les personnes c’est de faire intervenir la Police Municipale pour prévenir et sanctionné.
    Dans mon quartier du mois l’endroit où je vis sur une soixantaine d’habitations, j’ai identifié 4 habitations qui jettent régulièrement mais j’estime à 8 habitations qui jettent. Ce qui fait 10% des habitants de la zone du quartier citée.
    Il faut que les familles sensibles à la propreté soit solidaires, de se réunir pour aller voir avec toute la diplomatie du monde d’expliquer qu’on ne peut pas vivre ainsi en expliquant très simplement.
    Je l’ai fait et ca à marcher pour certaines familles qui jetaient et qui ont arrêté.
    Il faut que chacun d’entre d’en nous soit investi, à son petit niveau pour le propre, qu’ils reprennent en main les abords de chez lui même, c’est ce que je vais et de plus en plus les gens y adherent. Se rendent compte !
    Puis ce qu’il manque c’est la fermeté quand les gens sont prévenus.
    J’espère avoir mis ma petite touche !
    Cordialement

    « 

  3. Roubaix , 2 décennies que j’y vis. Aujourd’hui je la quitte. Non… je la fuis.
    Je m’en vais, sans me retourner, sans regrets.
    Roubaix, ville perdue à jamais.

    L’incivisme prime sur le civisme
    L’insécurité prime sur la sécurité
    L’insalubrité prime sur la salubrité
    L’inquiétude prime sur la quiétude

    Bye, à jamais.

  4. Torres // 1 août 2020 à 13:49 //

    J’ai envie de dire… Vive Roubaix.. Et la merde qui va avec !! C’est ce qui fait son charme 😍
    #I❤️RBX
    Leur mixité sociale y’a pas besoin, s’taper des bobos ecolo qui s’la joue openmind comme si ça faisait du social ou de la survie extrême en « osant » fréquenter Rbx… Ça va… Ici c’est pas un zoo, ni un labo d’expérimentation… Qu’ils restent à Lille c’est très bien comme ça 👍👍
    J’espère Rbx ne changera jamais sauf… Pour nettoyer le paysage des « weshdene » qui polluent et provoquent des nuisances visuelles 😂😂
    Signé : une une Roubaisienne pure souche!!

  5. Torres // 1 août 2020 à 13:51 //

    J’ai envie de dire… Vive Roubaix.. Et la merde qui va avec !! C’est ce qui fait son charme 😍
    #I❤️RBX
    Leur mixité sociale y’a pas besoin, s’taper des bobos ecolo qui d’la joue openmind comme si ça faisait du social ou de la survie extrême en « osant » fréquenter Rbx… Ça va… Ici c’est pas un zoo, ni un labo d’expérimentation. Qu’ils restent bien à Lille 👍👍
    J’espère Rbx ne changera jamais sauf… Pour nettoyer le paysage des « weshdene » qui polluent et provoquent des nuisances visuelles 😂😂
    Signé : une roubaisienne pur souche!

  6. La majorité des Roubaisiens sont sales et irrespectueux ! ( J’ai dit la majorité, pas tout le monde alors commencez pas à vous enflammer les bien-pensants, je vous vois venir !) Le pire c’est qu’ils vivent dans le quartier qu’ils ne respectent pas et après ont le culot de s’en plaindre ! L’Alma c’est une véritable poubelle à ciel ouvert… Des rats se baladent dans le jardin de la garderie parce-que des fénéants des blocs d’en face jetent leurs sacs poubelles par leurs balcons, des personnes jetent leurs restes alimentaires par leurs fenêtres (il pleut des macaronis et de la semoule). Je suis Roubaisienne de naissance et c’est de pire en pire. J’aime ma ville mais je commence sincèrement à saturer de l’incivilité et de la saleté de ses habitants !

  7. Thomas Martine // 3 août 2020 à 17:11 //

    Roubaix est devenue une ville – poubelle depuis je ne sais pas combien d’années mais je sais qu’il y a 5 ans, je suis venue habiter rue Léon Allard a Roubaix . C’était une rue très agréable ombragée par de beaux arbres . Une rue calme avec des habitants agréables a rencontrer . Puis il y a eu des logements ( marchands de sommeil et logements sociaux) investis par des locataires sans aucun civisme : déchets sur les trottoirs, dépôt d’ordures aux 4 coins de la rue, caniveaux remplis d’immondices, voitures qui ne bougent jamais et garées sur les trottoirs ! De mes fenêtres la vue est un champ d’ordures . Les signalements ne changent rien . C’est nettoyé pour une journée mais pas plus . Si vous vous adressez aux habitants concernés , c’est un flot d’injures que l’on a en retour . Les nuisances sonores sont aussi continues la nuit . Le laxisme des autorités légales conduit cette ville tout droit vers un bidonville . Les rats et maladies infectieuses y trouvent tout pour vivre bien .

4 Trackbacks / Pingbacks

  1. ROUBAISIENS : Remplissez la CARTE DES TAS D’ORDURES à signaler ! – LEBLOG2ROUBAIX.COM
  2. ROUBAIX : un « pognon de dingue » pour les non-roubaisiens ! (et interview de Yoan MIOT) – LEBLOG2ROUBAIX.COM
  3. ROUBAIX : ce Youtubeur célèbre (et chroniqueur TV) se moque de la pauvreté des Roubaisiens. Et c’est carrément IGNOBLE !! – LEBLOG2ROUBAIX.COM
  4. #1010 Mon quartier au Sens Propre : la propreté urbaine en œuvre place Audenaerde – LEBLOG2ROUBAIX.COM

Laisser un commentaire à propos de l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s