A VOIR

Les élus municipaux sont-ils abusés ?

Les élus municipaux sont-ils abusés par les erreurs dans le livret ?

Le livret remis aux élus municipaux sont-ils truffés d'erreurs ? C'est en substance le contenu des deux articles parus en presse locale avant Noël. Il faut savoir que c'est sur la base de ce document que les élus votent des choix qui impactent sur la vie des habitant et la vie des associations. Quand il y a des erreurs, soit les décisions sont faussées, soit les élus ont une mauvaise vision de la situation.

Ce sont, en ce qui nous concerne, trois erreurs relevées dans le bouquin qui préparent aux décisions. La première concerne une prétendue concertation pour la dénomination du lieu réaménagé pour accueillir la 1ere oeuvre d'art contemporain sur l'espace public, le Discobolos de Wim Delvoye, où il n'y a que les opposants à l'oeuvre qui ont été sollicités, en catimini, et le nom proposé est celui de la rue privée de la résidence privée voisine qui fantasmait de récupérer le terrain devenu square grâce aux moyens publics et de la venue de cette oeuvre d'art.

La deuxième erreur concerne un montant pour une prestation, montant double de ce que nous avons réellement facturé. Pourquoi faire croire qu'on surfacture et mettre le doute sur notre acheteur, la LDH, en sachant que l'opposition ne louperait pas la remarque ? Etrange...

Enfin, la troisième erreur est l'absence de l'inscription au  vote des subventions d'Adultes-Relais alors que 22 autres postes associatifs y ont été inscrits ?  Pourquoi le notre a-t-il été oublié ? Y a-t-il deux poids deux mesures ? Et surtout y a-t-il d'autres erreurs qui abusent donc nos élus locaux ?

A lire dans ces articles du 26 décembre 2010, avec, en plus un tour de passe où 15 000 € de subventions promises en 2010 disparaissent et réapparaissent en 2011, sauf qu'entre temps, les charges, elles, ne disparaissent pas ! Mais n'allez pas croire que la mairie veuille mettre en difficulté financière les associations d'habitants qui survivent encore, en perdant les factures transmises, ou en ne recevant pas les dossiers de subv' envoyés AR, ce n'est pas du tout le genre de la maison. Pas-du-tout !

- article dans la Voix du Nord. - article dans Nord Eclair.

 


ROUBAIX / HOMMELET
Le comité de quartier oublié ?
Publié le dimanche 26 décembre 2010 à 06h00

En octobre, le comité de quartier lançait une pétition pour que soit tenue la promesse du financement des postes de journalistes de son blog.

Où en sont les relations entre la Ville et le comité de quartier de l’Hommelet ? Pas terribles : en colère, Bruno Lestienne relève des erreurs dans les délibérations du conseil municipal.

YOUENN MARTIN > youenn.martin@nordeclair.fr

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase a pris la forme d’un Clic-Clac. Il est paru dimanche dernier. Il y était question d’une subvention allouée à la Ligue des droits de l’homme pour qu’elle puisse payer un reportage commandé au comité de quartier de l’Hommelet et son équipe du blog2roubaix. L’opposition de droite s’émouvait que l’argent public soit utilisé à des fins de propagande politique, puisque le reportage en question traitait du droit de vote des étrangers.

Erreurs volontaires ?
Pour l’opposition, c’est une question de principe. Mais Bruno Lestienne, le permanent du comité de quartier de l’Hommelet, a tiqué en découvrant le soi-disant montant de la subvention : 3 000 €. En réalité, le reportage n’a été facturé que 1 300 €. « Il s’agit d’une erreur dans le livret des délibérations du conseil municipal, sans doute destinée à tromper les conseillers municipaux », s’insurge Bruno Lestienne, au bord de la paranoïa.
Car ce n’est pas la seule erreur ou omission qu’il relève dans les textes de délibérations votées lors du dernier conseil. Il cite la « prétendue concertation » des riverains de la rue Saint-Antoine, sur laquelle il s’est déjà exprimé dans le Clic-Clac, mais aussi la liste des associations ayant sollicité la municipalité pour financer en partie un contrat adultes relais : le comité de quartier de l’Hommelet n’y figure pas ! Or la demande a bien été reçue en mairie le 20 octobre dernier, Bruno Lestienne en fournit la preuve.
« Plus de 22 postes vont être cofinancés. Y a-t-il deux poids deux mesures ? » s’interroge le permanent du comité de quartier. Et de remettre sur le tapis les retards de versement de subvention de l’ordre de 18 000 € – sur ce point, la Ville avait fait savoir qu’il lui manquait des justificatifs – et la promesse de financer les postes de journalistes du blog2roubaix à hauteur de 15 000 E (10 000 € de la Région et 5 000 € de la Ville). D’abord reniée, puis réaffirmée, elle a finalement été oubliée…
Mais dans le même temps, la délibération sur « Roubaix numérique » prévoit des achats de reportages en 2011. « D’un tour de passe-passe, on saute une année ? » se demande Bruno Lestienne. Alors comment sont les relations entre la Ville et ce bouillant comité de quartier de l’Hommelet ? Compliquées !

ACTUALITÉ ROUBAIX

LA RUMEUR DE LA VILLE
dimanche 26.12.2010, 05:12 – La Voix du Nord

Le blog2roubaix et la ville : les mauvais comptes ne font pas les bons amis…

L’équipe du comité de quartier de l’Hommelet n’est pas épargnée par les rumeurs ces derniers temps. La dernière en date concerne la facturation à la Ligue des Droits de l’Homme d’un reportage du blog2roubaix (1 300 euros devenus 3 000 euros lors de la délibération…). Une fois de plus, il semble bien qu’il faille chercher la faille du côté de la mairie. D’après l’animateur du blog2roubaix, Bruno Lestienne, « il s’agit d’une erreur sur le montant inscrit dans le livret des délibérations des conseillers municipaux. Il y a de quoi être interpellé sur la véracité des éléments d’information qui sont donnés à l’appréciation des conseillers municipaux, puisque, comme pour la prétendue concertation sur le nom du square rue St-Antoine, le contenu n’est pas exact. » Quitte à analyser le dit livret de fond en comble, Bruno Lestienne a relevé une autre erreur, « puisque dans la liste des associations ayant postulé pour recevoir une part Ville dans le cadre de financement de postes « Contrat Adulte Relais », le comité de quartier de l’Hommelet semble avoir été oublié, malgré une demande envoyée le 20 octobre 2010 ! Or, un certain nombre d’associations vont en bénéficier. Y a-t-il deux poids, deux mesures ? Est-ce une ligne d’écriture qui a été oubliée ? La mairie est aussi en retard de paiement de 18 000 euros depuis 2009.

Comment fait-on pour bien gérer dans ces cas-là ? » Enfin, pour solder ses excellentes relations avec la ville, le comité de quartier revient sur les prestations futures annoncées dans le cadre de « Roubaix Numérique » : « On est ravis de ces annonces d’achat de reportages en 2011, mais quid des 15 000 euros promis pour 2010 ? »

Laisser un commentaire à propos de l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s