A VOIR

VDN : Concertation bidon autour du « square des tisserands »

La Voix du Nord publie ce dimanche un article sur le Discobolos de Wim Delvoye, alors que le conseil municipal vient de voter un nom en conformation d'une concertation que nous estimons falsifiée parce que  sa métholodiologie et son champs ne tient ni compte des riverains, ni du commanditaires de l'oeuvre laquelle qui a permis la création dudit square, mais uniquement de ceux opposés à l'arrivée de l'oeuvre.

Voir l'article de Nord Eclair à ce sujet, paru hier, samedi 18.12.2010.

Nous adressons une lettre au maire et aux conseillers municipaux de Roubaix afin qu'ils suspendent la décision et mettent en place une vraie concertation de manière à faire participer le maximum de Roubaisiens à la proposition de nom pour le square : http://bit.ly/lettresquarewim. - Voir aussi les sujets sur le Discobolos, expérience qualifiée de "renouveau de la commande publique".

Concertation-bidon autour du « square des Tisserands » – dimanche 19.12.2010, 05:17 – La Voix du Nord

La mairie veut-elle reprendre la main sur Discobolos ?

|  HOMMELET |

Une délibération prise lors du conseil municipal de jeudi soir a baptisé le lieu réaménagé …

pour recevoir le Discobolos de Wim Delvoye du nom de « square des Tisserands ». Une appellation et une méthode qui ne plaisent pas du tout au comité de quartier de l’Hommelet, à l’origine de l’installation de cette oeuvre d’art. Le permanent du comité, Bruno Lestienne, a écrit au maire pour s’expliquer : « Nous avions convenu, en mai 2010, avec le cabinet du maire et le service culture d’organiser une communication sous forme de concours de nom du square. Certains commençaient même à plancher sur des noms de personnalités célèbres rappelant l’histoire de Roubaix. On le sait, le bailleur Habitat 59-62 avait pensé récupérer jadis ce bout de terrain, lieu de passage du quartier avant le projet de l’implantation de l’oeuvre. Eux donc ont proposé qu’on baptise le square du nom de leur rue privée intérieure qui est la rue des Tisserands. Quelle ne fut pas notre surprise de découvrir l’intitulé de la délibération alors qu’en tant que commanditaire de l’oeuvre Discobolos, nous n’avons pas été associés à la démarche et encore moins mis au courant ! Après vérifications, ni les riverains des rues jouxtant le square, ni même les habitants de la résidence Latine n’ont été conviés. » Pourtant, la délibération adoptée jeudi stipule clairement que l’appellation « square des Tisserands » est le fruit d’une concertation…

Bruno Lestienne poursuit en affirmant qu’« en baptisant ce square du nom de la rue privée de la résidence Latine (surnommée Alcatraz tant il y a de grilles et de barreaux) d’où était partie une pétition contre la venue de l’oeuvre d’art, la mairie de quartier Nord affiche son « mépris pour le comité de quartier de l’Hommelet, pour nos partenaires et pour les membres de la commission du conseil de quartier Nord qui travaillait sur le sujet. C’est un mépris affiché aussi pour les gens des quartiers Nord qui reçoivent l’oeuvre spécialement créée pour eux. L’affirmation de cette concertation douteuse a floué l’ensemble des élus du conseil municipal. Pour avoir interpellé certains adjoints à la sortie de la séance, nous savons qu’ils pensaient que nous faisions partie de la concertation, ce qui est faux. Rappelons par ailleurs que la mairie, pour toucher les fonds de la Fondation de France a signé, par contrat, un engagement de panneau informatif indiquant clairement le nom des commanditaires. Panneau qu’on attend toujours depuis juin 2010. Les moyens de communication pour l’inauguration nous ayant été refusés, le square ayant été abandonné pendant tout l’été en terme d’entretien, l’absence de panneaux informatif depuis six mois, l’absence de sécurisation et de médiation demandée par les riverains, et aujourd’hui, cette manipulation pour empêcher de faire participer le plus de monde à la recherche de nom, on peut légitiment se demander s’il n’y a pas une volonté politique de nuire à cette première oeuvre d’art installée en quartier qui veut cibler les vrais habitants roubaisiens et non pas les bobos extérieurs. » Fort de cette démonstration, Bruno Lestienne et le comité de quartier de l’Hommelet demandent au maire de « suspendre l’application de cette décision et de permettre cette fois une vraie concertation ». •

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Les élus municipaux sont-ils abusés ? | LeBlog2Roubaix
  2. NE : « La concertation, oui mais à quel moment ?  (et commentaires) | «LeBlog2Roubaix
  3. #653 Rencontre avec Pierre Dubois (1ère partie) : « La concertation, oui mais à quel moment ?  | «LeBlog2Roubaix

Laisser un commentaire à propos de l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s