A VOIR

Nord Eclair : « Douze prétendantes à la succession de Cindy »

Cindy Philippe, Miss Roubaix 2010, nous cite dans une double page de Nord Eclair du 19 mars 2011, ainsi que l'inauguration du Discobolos de Wim Delvoye. Année 2010 bien remplie, à voir et revoir sur sa page Facebook officielle.

~Election de Miss Roubaix, samedi 26 mars 2011 dès 19h30. En présence de Geneviève de Fontenay en personne. Renseignements, infos : Office de Tourisme de Roubaix : 03.20.65.31.90.

YOUENN MARTIN > youenn.martin@nordeclair.fr

Elle a déjà préparé son discours pour samedi prochain mais ne veut pas le dévoiler. Elle réserve la surprise pour les membres du comité Miss Roubaix métropole et tous ceux qui l’ont accompagnée au cours de son année de règne. Tout ce qu’on en saura, hormis les inévitables remerciements, c’est que du haut de ses 20 ans, Cindy Philippe sait déjà qu’« une année comme celle-là, je n’en vivrai pas une deuxième » .

La vie de miss Roubaix 2010, elle ne la regrettera pour rien au monde. « C’est vraiment une expérience humaine incroyable, confie Cindy Philippe. J’ai gagné en maturité, j’ai pris confiance en moi. » Bien entendu, elle affirme ne pas s’être inscrite l’an passé à l’élection pour la gagner. « Je n’y croyais pas du tout, je me disais que je serais peut-être dauphine. » Elle est allée à la soirée d’élection, en toute décontraction. Jusqu’au moment de poser son peton sur le podium. « À la seconde d’entrer en scène, je me suis dit « mais mince, où je suis ? ». Toute la famille était là, les amis. Au dernier moment, on ne peut plus reculer ! »

Une miss très présente
Le temps d’un passage et le trac était retombé. La Tourquennoise, étudiante à Roubaix, pouvait marcher tranquillement vers son sacre. Cindy se souvient des larmes de joie de sa maman, elle qui était si inquiète à l’idée de voir sa fille s’exposer à une grande désillusion.
La suite de l’histoire, eh bien c’est toute une année où la miss 2010 a mis un point d’honneur à respecter son engagement. On l’a croisée dans de nombreuses manifestations, à l’arrivée de Paris-Roubaix et au carnaval bien sûr, mais aussi lors de l’inauguration de l’oeuvre de Wim Delvoye pour le quartier de l’Hommelet ou à la manifestation des Amis du parc de Barbieux. « Dès qu’on m’invitait, je venais, explique simplement Cindy. Même si j’étais fatiguée après une longue semaine, je faisais l’effort d’y aller. C’est important, les gens sont contents de voir la miss. On est là pour leur donner du bonheur. » Drôle de sensation que de devenir une personnalité locale et de lier connaissance avec le maire à force de se trouver dans les mêmes manifestations.
Toutes les miss roubaisiennes n’ont pas été aussi assidues que Cindy. Mais quand on lui en fait la remarque, elle hausse les épaules : pour elle, tout ça était absolument normal. Les gens du comité Miss Roubaix et ceux du blog2roubaix qui ont suivi son parcours sont devenus des amis. Elle a senti leur engouement lors de l’élection de miss Flandres et s’en est voulue de n’avoir rien gagné alors que son fan club s’était mobilisé et avait loué un bus pour la soutenir à l’autre bout du département. « Il y avait plus de stress, plus d’enjeu. C’était aussi la première fois que je voyais Geneviève de Fontenay. »

Pas fan d’Endemol
La Tourquennoise a d’ailleurs vécu l’année de la déclaration de guerre entre la dame au chapeau et Endemol. « Ma famille m’a dit « ça y est, t’es devenue miss et c’est déjà le bazar ! » » sourit-elle. Plus sérieusement, elle approuve le choix de Geneviève de Fontenay et du comité roubaisien qui lui est resté fidèle. « Ils ont eu raison. Endemol, c’est du grand n’importe quoi. Geneviève de Fontenay a bien fait d’avoir ce coup de gueule. Dans quelques années, son élection de miss nationale sera plus valorisée, car elle symbolise les vraies valeurs des miss. » Endemol et sa fâcheuse habitude de mêler les miss aux programmes de téléréalité appuient, selon elle, l’image de belles écervelées qui colle aux talons des miss. Cindy, pour sa part, est désormais en BTS esthétique-cosmétique à l’école Academy Beauté de Villeneuve d’Ascq. Qu’on ne s’y trompe pas, elle suit des cours de biologie, de biochimie et de gestion. « C’est une formation qui nous prépare à ouvrir notre propre salon de beauté ou à être responsable de l’établissement d’une grande marque », souligne-t-elle.
L’ambition de celle qui avait le plus beau sourire des candidates l’année dernière ? « Travailler dans un laboratoire de produits cosmétiques » , répond-elle. En coulisses.

Samedi prochain, Cindy sera aux côtés des douze filles qui rêvent de récupérer son écharpe. Ses conseils ? « S’amuser, ne pas se prendre la tête, ne pas se dire qu’on est là pour gagner mais profiter de pouvoir porter des robes magnifiques, se dire qu’être sur scène, c’est déjà du bonheur. Et sourire ! »

Soutenez-nous !

Agenda

Achetez vos places pour la triple élection internationale + Miss Roubaix Métropole qui aura lieu à Roubaix le dimanche 18 octobre prochain. Cliquez ici.

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. #645 Peut-être la future Miss Roubaix 2011? (1/2) | LeBlog2Roubaix
  2. #646 Peut-être la future Miss Roubaix 2011? (2/2) | LeBlog2Roubaix
  3. #647 Les candidates à Miss Roubaix 2011 en robe de mariée | LeBlog2Roubaix

Laisser un commentaire à propos de l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s