A VOIR

VdN : « Le débat citoyen à Roubaix a désormais son espace d’expression sur Internet » / NE : « Roubaix: un clic sur Internet permet aujourd’hui de prendre part au débat citoyen »

En ce dimanche de Paris Roubaix, Marc Grosclaude a publié un article sur la Fête de l'Internet 2015. Où l'on parle de Imaginons Roubaix, le nouveau site participatif en cours de lancement. L'article est à retrouver sur le site de la Voix du Nord et sur Nord Eclair.

Roubaix: un clic sur Internet permet aujourd’hui de prendre part au débat citoyen
Par la rédaction pour La Voix du Nord, Publié le 11/04/2015
PAR MARC GROSCLAUDE
Internet outil de la démocratie participative : c’était le cœur de la fête de l’Internet, organisée hier à la mairie de Roubaix, avec en première ligne les comités de quartier.

La fracture numérique éloigne les habitants du débat citoyen. Maîtriser les outils permet d’avoir voix au chapitre.
La souris crispée dans la main, une dame née au temps de la Japy (même pas électrique) regarde l’air interdit l’écran de l’ordinateur. « Vous savez, la rassure l’animateur, avec Internet, ma mère se débrouille toute seule. » Elle, faute de savoir à quoi le web peut lui servir, ira chercher des infos sur la couture. Mais la fête de l’Internet, qui avait lieu ce samedi à l’hôtel de ville, avait une visée beaucoup plus vaste que les simples ateliers sur l’utilisation de Facebook ou la copie légale. Il était question d’implication des citoyens dans la vie de leur cité. Et dans ce domaine, les nouvelles technologies ont largement changé la donne. « On est bien au-delà d’Internet. On est dans Internet », synthétise Bruno Lestienne, du comité de quartier de l’Hommelet, très largement impliqué dans l’organisation de l’événement. Car avec la création prochaine d’un ou de plusieurs conseils citoyens, c’est par ces moyens de communication que la population pourra apporter sa contribution au débat. Comment y parvenir si ces habitants souffrent de la fracture numérique ? Comment exercer son pouvoir de citoyen engagé si l’on ne sait pas comment avoir accès aux données libres, l’open data, qui permettent d’avoir un regard sur l’action publique ?
Le sous-titre de cette manifestation, « Avec Internet imaginons Roubaix », prend un tour plus concret avec le portail (www.imaginonsroubaix.fr) tout juste mis en ligne par les comités de quartiers (ce sont eux qui principalement constituaient les rangs de cet événement).
Cet outil, encore très lacunaire, entend permettre à chacun de créer le débat, d’y participer, sans forcément être dans un même lieu physique. Et cela, il n’y a qu’Internet qui le permette.

Laisser un commentaire à propos de l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s