A VOIR

#175 La grève de la faim des Sans Papier

Depuis près de 60 jours, quelques sans papier venus de Guinée font la grève de la faim pour être régularisés. Très affaibli, « Ce sera la mort ou les papiers » nous dit Cissé, le porte-parole du groupe.

Après moultes expulsions, les voici dormant dehors, devant le lycée Louis Loucheur, boulevard de Lyon.

N’hésitez pas à leur apporter de l’écoute, du thé, de l’eau, des couvertures et peut-être des tentes.

2 Comments on #175 La grève de la faim des Sans Papier

  1. Roubaisien. // 17 août 2007 à 08:21 //

    Sans commentaire.
    Mais franchement honteux pour le pays des droits de l’homme.
    —————————
    AFP – Jeudi 16 août, 18h34

    LILLE (AFP) – Deux sans-papiers, interpellés le 1er août à Lille avec quelque 120 autres étrangers, ont été expulsés vers leur pays d’origine, la Guinée, a-t-on appris jeudi auprès de leur comité de soutien.
    (Publicité)

    Ces deux Guinéens, en grève de la faim pour obtenir leur régularisation comme une cinquantaine d’autres sans-papiers lillois, ont été expulsés mercredi vers Conakry, via le Maroc, a précisé à l’AFP M. Eva Luminasha, porte-parole du Comité de soutien des sans-papiers du Nord (CSP-59).

    D’après le CSP, ils ont été « bastonnés, menottés par les jambes et les pieds et attachés aux sièges comme des bêtes ».

    Sept autres sans-papiers lillois se trouvaient jeudi au centre de rétention de Roissy-Charles-de-Gaulle (Val-d’Oise) en vue de leur reconduite à la frontière, dont deux qui devaient être expulsés vendredi, également vers la Guinée.

    Sur les quelque 120 personnes interpellées le 1er août, 86 sans-papiers avaient été placés en rétention, mais au moins 72 avaient ensuite été remis en liberté par des juges des libertés et de la détention (JLD).

    La justice administrative examine depuis la semaine dernière les demandes d’annulation de leur reconduite à la frontière et a déjà rejeté plusieurs recours.

    Une cinquantaine de sans-papiers poursuivaient jeudi leur grève de la faim, tandis que le bras de fer entre la préfecture et leur comité de soutien se durcissait.

    Ce dernier a refusé le dispositif de sortie de crise proposé mardi par le préfet Daniel Canépa, qui prévoit le réexamen des dossiers de 150 sans-papiers – dont les grévistes de la faim -, la délivrance dès le dépôt de la liste d’un document leur permettant de circuler librement et la remise immédiate d’un titre provisoire pour ceux qui seront régularisés.

    L’accord a été signé avec six associations humanitaires « non-représentatives » selon le CSP-59 qui le juge « inacceptable », notamment parce qu’il impose comme préalable l’arrêt de la grève de la faim.

  2. Roubaisien. // 19 août 2007 à 07:30 //

    Métropole lilloise – 18 août 2007 à 19:28
    Lille : manifestation des femmes sans-papiers

    Aujourd’hui, en début d’après-midi, environ 120 personnes se sont rassemblées dans le centre de Lille pour participer à une manifestation des femmes sans-papiers. Par ailleurs, un médecin belge a examiné les grévistes de la faim de Roubaix et Tourcoing. Enfin, le CSP 59 (Comité des sans-papiers) indique que sept Guinéens, détenus à Toulouse et Rennes suite à l’évacuation de la Bourse du travail de Lille début août, ont été expulsés vers leur pays d’origine ces derniers jours.

    Plus de détails dans votre édition de Lille, demain

Laisser un commentaire à propos de l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s