A VOIR

ROUBAIX : ce Youtubeur célèbre (et chroniqueur TV) se moque de la pauvreté des Roubaisiens. Et c’est carrément IGNOBLE !!

Gagner du fric sur le dos des plus pauvres en salissant Roubaix

Je tombe sur cette vidéo par hasard car j’avais prévu un autre article : j’ai du me pincer pour y croire ! On touche ici le fond en matière de « moquerie » sur notre ville, et ce n’est malheureusement pas le premier à faire cela. Ecoeurant.

Jadis, du temps de Jacques Rouland et sa « Caméra Invisible », ce type d’humour consistait à créer une situation cocasse et à faire réagir les gens filmés à leur insu. Dans le même genre, on a eu Jean-Yves Lafesse et ses gags grotesques, ou plus ancien encore, Jean-Claude Massoulier faisait gagner des anonymes en jouant les faux-incultes dans « L’Homme qui n’en savait rien » (personne ne se souvient ?). Bienveillant, comique et culturel. Là, ce n’est plus du tout ce registre là et c’est même carrément pas drôle.

Andréas Kastrinos, est un jeune entrepreneur Youtubeur d’une trentaine d’année, cultivé, urbain, parisien (14e), qui maitrise les réseaux sociaux et la technique vidéo, et a par ailleurs été chroniqueur à NRJ 12, TPMP, et a travaillé pour les plus intellectuelles émissions du PAF : les Anges de la télé-réalité, Secret Story, etc. Ca vous pose le bonhomme.

Le principe tellement courageux de ses vidéos en camera cachée : s’en prendre à des gens, un peu paumés ou du moins pas au fait, se moquer ouvertement de leur condition sociale, sans que les victimes ne s’en rendent compte, et amener ses spectateurs, ses followers, à se marrer de ces pauvres gens.
Pour s’excuser, au montage, il s’autoqualifie de « connard » en pensant que ça l’autorise ainsi à faire un tel humour de classe, mais surtout des clics et donc de l’argent (la vidéo est monétisée) sur le dos des plus fragiles de la société.

J’ai choisi de ne pas partager la vidéo sur notre blog ni de la mettre en lien, pour ne pas lui faire de vues en plus, depuis que mes articles en cumulent plusieurs milliers (et merci à ceux qui partagent). Mais pour ceux que ça intéresse, vous la trouverez facilement sur Youtube.

Les Roubaisiens moqués et humiliés sont montrés avec les visafes non floutés

Voici donc certaines scènes de la vidéo décrites rigoureusement, les dialogues sont respectés, avec juste une mise entre parenthèse les situations. Je précise que dans la vidéo originale, en ligne, les Roubaisiens insultés sont montrés non floutés. Du mépris, jusque dans la forme.

Scene 3, grand place :
– le chroniqueur : « où est-ce qu’on est ? » (faisant semblant de ne pas comprendre la langue)
– le passant : « Roubaix, Rou-baix ! »
– chroniqueur : « c’est quel pays ? »
– le passant : « l’Algérie ! »
– le chroniqueur (décrivant la Grand Place par téléphone à son ami) : « c’est moche, hein, ça pue, mais les gens sont cool » (…) « C’est la mairie, ça ? C’est dégueulasse !!! » (il ne montre pas le bâtiment et laisse croire que la mairie est affreuse)

Le Youtubeur, sous pretexte d’un appel téléphonique, explique à la personne à droite, que son pantalon est moche. Incrédulité de la victime

Scene 5, place de Liberté :
– chroniqueur : « savez-vous où est le CNRS ? »  
– le passant : « le quoi ? »
– chroniqueur : « savez-vous où est la CAF ? »
– le passant : « la CAF, elle est par là ! » (l’homme indique avec sa main la direction du bâtiment qui est la rue voisine)
– chroniqueur : « ah ben, oui, pour la CAF, là il y a du monde ! (…) Le pognon, le pognon, le pognon ! »

Scène 7, boulevard Leclerc, devant des jeunes qui attendent le tram et qui ne peuvent pas lui répondre :
– le chroniqueur (vue depuis l’intérieur de sa voiture) : « c’est pas la peine d’aller en cours, vous n’aurez pas de boulot, venez pas nous faire chier à Paris dans 3 ans, on a ce qu’il faut !! » (la voiture démarre sans attendre une réaction).

Scène 9, Grand Place.
Une jeune fille assise sur le rebord du mur. Sac Vuitton à la main, il parle volontairement fort au téléphone pour qu’elle l’entende :
– « putain, frère, la ville pétée dans laquelle je suis (…), je sais pas, frère, les gens ont des têtes à pas payer d’impôt ! »

Scène 10, le chroniqueur est assis à coté d’un type en survêtement (s’adressant au téléphone, en parlant fort pour que la personne à coté entende) :
– « ce qui est bien c’est qu’ici les gens ne sont pas emmerdés par le look »

Puis plus tard, à la même personne à coté de laquelle il s’est assis :
– « vous avez déjà bossé dans une mine ? » (s’adressant au téléphone) « Elle me dit non mais je suis sur que si » (…) »montrez vos doigt » (…) « je sais pas, elle a des bouteilles de lessive, c’est pour les boire ça ? »

A un couple « vous etes cousins ? »

Scène 11, devant la Poste Principale.
Le chroniqueur (avec sac Louis Vuitton) assis à coté d’un homme qui roule une cigarette, une bouteille de boisson entamée à ses pieds :
– « et voila, on sait où vont nos impôts, on paye pour ça ! Ca, ça porte des Nike en plus ! » (le « ça » désigne la personne, qui l’entend !)

Puis toujours avec la même personne assise à coté de lui :

– « c’est une ville insupportable, les gens ils sont chelous de ouf, ça picole à longueur de journée, c’est assis sur des bancs » (..) « ah là, pour boire de la Villageoise, y a du monde ! » (l’humiliation est totale, emploi encore de « ça » pour parler de l’homme à coté)

Sac Louis Vuitton en main : « la CAF, ça vous connaissez ! »

Scene 12, entrant dans le Sephora grand rue (prenant sa respiration) :
– « ah putain, ça fait du bien de prendre un peu d’air frais (…), je reste pas, je retourne voir les beaufs car il y en a pas mal ici ! » (en désignant les habitants de Roubaix)

Scene 13, il rentre dans un Kebab :
– « Hygiene ! Service d’hygiene ! (…) non, je vais rien vous prendre, ça a l’air chelou ! » (il ressort aussitot)

Scène 14, place de la Liberté :
– « vous vous buvez des canons, à 8h du mat ? (…) dés qu’on est levé, on peut commencer ! » (il parle de canon, verres d’alcool devant le gars, qu’il soupconne de boire dès huit heures du matin)

« Ils ne s’embêtent pas avec le look ici »

Scène 15, boulevard Gambetta, s’adressant à un couple de personnes âgées :
– « vous êtes en couple… vous êtes cousins ?? »

Plus loin, avec une femme qu’on voit de dos, en parlant fort :
– « dis Siri, pourquoi toutes les dames, elles ressemblent à Zézette du Père Noel est une Ordure ? »

Le reste est du même acabit. On est dans la moquerie et l’humiliation violtente de gens a priori fragiles, avec la volonté de dépeindre notre ville de manière la plus abjecte possible. A aucun moment ne sont montrés des gens avec une réaction normale, ni avec un physique jeune sportif, ou de cadre sup’, par exemple. C’est un choix de montage et une volonté d’amener les followers à se moquer d’autres gens, sans aucun sentiment ni compassion, avec l’envie de montrer un portrait biaisé de la ville et de ses habitants.

Ce genre de vidéo suscite ce genre de commentaires

Un des commentaires qui encourage ce genre de vidéo

Coté commentaires, des gens qui se marrent grassement, d’autres qui dénoncent une vidéo nulle, et les Roubaisiens qui l’invitent à revenir. D’autres sont même contents et auraient volontier demander un autographe…

Cette vidéo a été vue 381 942 fois sur Youtube (au 13.09.2020). Il a 174 000 abonnés.

Un tel degré d’ignominie froide laisse sans voix. La plupart des gens qui sont filmés dans cette vidéo n’ont aucune conscience qu’ils sont l’objet de moqueries et de dénigrement. Je doute d’ailleurs qu’il y a eu autorisation de droit à l’image, du moins en toute conscience.

Le gars est depuis devenu chroniqueur chez Cyril Hanouna, comme l’exemple suivant.

Autre moment adject contre des Roubaisiens : par Camille Combal

Ce n’est pas la première fois que des personnes Roubaisiennes sont utilisées, à leur insu, pour faire du buzz, et gagner de l’argent sur leur dos en les réduisant en objet de dérision. Ca rappelle l’histoire de « Christelle de Roubaix » . En 2011, la radio Virgin Radio avait une émission « comique » d’appel anonyme et quand ils tombaient sur un interlocuteur « intéressant », ils relançaient. En l’occurence, une mère de famille, du quartier du Pile (à l’époque un des quartiers les plus en difficulté), au chômage, avec un bel accent chti et qui n’avait rien demandé à personne.


A l’antenne, les animateurs se frottent les mains, vont s’amuser de ses réponses spontanées, et clairement se moquer d’elle. Pire, ils vont même créer une musique avec des paroles de la dame et la vendre sur iTunes (à l’époque, plateforme de vente de mp3, à 0.99€) et faire un buzz à son endroit. Des milliers de gens vont se moquer d’elle via l’émission. Au final, ils iront même la chercher en limousine, du quartier du Pile jusqu’aux quartiers chics parisiens. Généreuse, l’équipe a offert les 100€ de la vente du morceau à Christelle et l’ont dit dans les journaux.

A l’époque, je dénoncais le badbuzz, que je qualifiais de viol virtuel collectif organisé et je prédisais que ça ne s’arrêterait pas là. L’émission s’appelait Camille Combal et son Orchestre, et l’animateur Camille COMBAL est lui aussi devenu chroniqueur chez Hanouna. L’article est à retrouver ici.

Exception ou signe des temps ?

S’enrichir en exploitant la misère, un cas d’école

Ce n’est pas d’aujourd’hui que des gens éduqués, connectés, appartenant à la classe créative, s’en prennent à des gens d’une condition sociale modeste, en voulant gagner de l’argent dessus, via internet.

Une des plus anciennes affaires est celle de BumFights. En 2002, de jeunes réalisateurs de Las Vegas avait trouvé drôle de se déguiser en explorateurs, de capturer des SDF endormis dans la rue, puis de les ligoter, les décrire comme des animaux curieux, avec moult détails, comme on capture une bête curieuse. Les pauvres bougres, certains fort alcoolisés, flippaient complètement. La caméra ne manquait rien. Rires gras des acteurs. On y suivait aussi des rappeurs junkies au crack, dont « Bling-Bling » de son surnom, physiquement dans une condition sanitaire désastreuse et qui fera l’objet d’un film à part. Mais le plus abjects étaient les bum fights combats de homeless, les tatouages au visage, payés par la production, pour faire du buzz. Scandale, une des journaux, enrichissement. Tout cela a fait l’objet de quatre films, commercialisés en DVD devenus viraux. L’idée des bumfights a fait école, Libération évoque une suite en 2008.

Sans oublier Clara et les pas chics types

Pour revenir à Roubaix, au chapitre des insultes gratuites, n’oublions pas non plus, l’effeuilleuse Clara Morgane, qui, au cours d’une Recettes Pompettes en 2017, que nous avions dénoncé, les journaux avaient repris, avait gratuitement traité les Roubaisiens de fils de putes, selon un scenario écrit par l’équipe de production. L’article est ici.

Créatifs vs Roubaisiens

Au delà de ça, on peut se poser la question d’une telle motivation pour faire ce genre de vidéos, avec la pire malveillance qui soit, en se prenant aux plus faibles. Lesquels, en plus, ne peuvent pas répondre.

Pourquoi après des changements conséquents, Roubaix continue-t-elle d’apparaitre, glauque comme le disent les étudiants, et comme s’acharne à vouloir montrer ce Youtubeur, comme une ville de beaufs, qu’on peut se permettre d’insulter aussi ostensiblement à visage  découvert, voire avec une certaine fierté ?

Quand on lit certains commentaires favorables sous la vidéo (sur les 852000 vues, 11 000 ont posé un « pouce positif », signifiant qu’ils aiment la vidéo, alors que seuls 1000 personnes ont mis un dislike !) ne doit-on pas s’inquiéter de cette stigmatisation, de ce manque d’empathie, d’esprit critique, et de bonne éducation aux médias chez les plus jeunes ? (on suppose que ce sont les plus jeunes qui aiment cette vidéo).
Ne touche-t-on pas là à une sorte d’appel à la haine de l’autre, fut-ce sous prétexte d’un humour contestable ?

Quelle société s’annonce-t-elle avec ce genre de pratique de divertissement ? (après les pauvres qui seront les cibles :  les gros ? les maigres ? les petits ? les grands..? etc ?). Quelle éducation possible face à l’influence de plus en plus grandissante de Youtube et ses Youtubers, à l’heure des vidéos « sensationnelles » ?

 

 

 

Soutenez-nous !

Agenda

Achetez vos places pour la triple élection internationale + Miss Roubaix Métropole qui aura lieu à Roubaix le dimanche 18 octobre prochain. Cliquez ici.

4 Comments on ROUBAIX : ce Youtubeur célèbre (et chroniqueur TV) se moque de la pauvreté des Roubaisiens. Et c’est carrément IGNOBLE !!

  1. Quel connard ce mec. Ah non je ne risque pas de regarder sa vidéo. Les extraits que tu as mis sont suffisamment éloquents.
    J’ai habite Roubaix de ma naissance jusqu’à mes 16 ans. J’habite maintenant Nouméa depuis 29 ans mais je reviens en métropole chaque année et je vais systématiquement à Roubaix plusieurs fois.
    Ma conclusion : le coeur et la gentillesse des roubaisiens n’a pas changé. Toujours intactes. J’ai connu Roubaix, riche, avec les immenses banques avenue de la gare, intérieur marbre, ses bijouteries, ses nombreux magasins ; oui, maintenant Roubaix est pauvre. Beaucoup de roubaisiens sont démunis : est-ce leur faute? Les gens du Nord ont toujours eu la réputation de travailleurs acharnés. Quand il y a du travail. ..
    C’est c. .. de parisien ne peut pas en dire autant.
    J’attends de voir ce qu’il est devenu. .. dans quelques mois. .. Il y aura quelqu’un pour l’interviewer dans sa déchéance physique. .. La déchéance morale c’est déjà fait pour lui.
    Je lui souhaite bon courage pour la suite

  2. Ce type ne vaut pas le PQ avec lequel on se torche. Une merde voilà. . L’air de Roubaix ne lui sied vraiment pas. Ca sent meilleur à Paris? Et bien qu’il y reste.

  3. #stopauxcons // 15 septembre 2020 à 18:40 //

    Bon, j’avoue que je personnellement je n’aime pas excessivement Roubaix pour diverses raisons…
    En revanche je suis carrément d’accord pour dire que cette mode infâme de la moquerie et de la méchanceté gratuite m’agace au plus haut point.
    Les généralisations et les raccourcis sont détestables, condescendants et honteux surtout lorsqu’il s’agit du prétexte de la blague et de l’humour noir. Les pires sont bien évidemment les voyeurs et les rats se nourrissant de ces ordures.
    Mais alors, cher auteur de cet article, POURQUOI jouer le jeu de ce pseudo comique en parlant de lui ?!! Ça n’a aucun sens ! Alors bien sûr il y a pas de lien vidéo mais il y a les informations de base pour le retrouver et c’est tout ce qu’attend ce genre de Youtubeur en carton ! Vous contribuez vous-même à ce que vous condamnez ! Vous avez raison de traiter le sujet qui est problématique et inquiétant mais de donner pas la matière ni les sources ! Soyez plus malin que ça… vous desservez la ville. Avec tous le respect que je vous dois, votre article me choque autant que les vidéos de ce mec… Le sujet ok, la manière non.

  4. Les roubaisiens sont en effet une belle bande de dégénèrés. Je ne cautionne pas la vidéo mais si des roubaisiens peuvent tomber sur celle-ci et se remettre un peu en question c’est pas plus mal.

    Cette ville déborde de cas social pas moyen de faire 2 rues sans tomber sur de la merde. De la merde humaine, dans la rue, par terre.

    Je ne vous parle pas de l’extrémisme musulman, des toxicos, des lascars bien évidemment majoritaire dans la population et du climat d’insécurité ambiant. Et qu’est ce que c’est moche rofl c’est presque une performance à ce niveau.

    Dans le nord cette ville est honie, je crois qu’en France c’est le dernier endroit où j’irais vivre. Au moins la seine st denis est bien desservie en transport.

Laisser un commentaire à propos de l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s